Violent combat entre FACA et UPC à Obo, au sud-est de la République centrafricaine.

Des civils applaudissent un soldat FACA à Obo en Republique Centrafricaine
Des civils applaudissent un soldat FACA à Obo en Republique Centrafricaine

 

Obo (Corbeaunews-Centrafrique) – Les combattants rebelles de l’UPC, basés dans la sous-préfecture de Mboki, dans le Haut-Mbomou, après une première attaque la semaine dernière, ont lancé ce lundi 18 mai, dans la matinée, un nouvel assaut contre les positions des soldats FACA à Obo, capitale provinciale du Haut-Mbomou, au sud-est de la République centrafricaine.

 

Selon le commandant  Jude Ngayoko , préfet de Haut-Mbomou, les rebelles ont été repoussés hors de la ville quelques minutes après leur attaque, et les soldats Faca (forces armées centrafricaines) sont actuellement en train de procéder au ratissage. « Les choses évoluent et je vous donnerai plus de détails après, car à l’heure actuelle, la tension est encore vive », a-t-il indiqué. Cependant, une source indépendante locale, jointe au téléphone, a précisé  à CNC que les « combattants rebelles peuls de l’UPC ont lancé l’attaque sur Obo du côté de la Rivière Mbokou, un accès rapide au centre administratif ».

Il y’a lieu de rappeler que l’attaque sur la ville d’Obo n’est pas une surprise, car depuis quelques jours, les rebelles de l’UPC (Unité pour la paix en Centrafrique ), dirigée par le sulfureux Ali Darassa, n’ont jamais caché leur intention d’étendre leur conquête dans le Haut-Mbomou, particulièrement à Obo, chef-lieu de ladite préfecture.

Pour l’heure, aucun bilan provisoire n’est disponible.

 

Copyright2020CNC