Violence conjugale, une mère de quatre enfants battue à mort par son mari à Bangui.

Hôpital communautaire de Bangui. Crédit photo : Mickael Kossi / CNC
Hôpital communautaire de Bangui. Crédit photo : Mickael Kossi / CNC

 

 

Bangui (République centrafricaine) – Une mère de quatre enfants est morte ce dimanche 12 janvier à l’hôpital communautaire de Bangui après avoir été sauvagement battue par son conjoint à leur domicile du quartier Landjia, dans le septième arrondissement de Bangui.

 

Le suspect, un caporal-chef des forces armées centrafricaines, a été mis aux arrêts  à la section des recherches et d’investigation de la gendarmerie quelques heures après le décès de la victime ce dimanche.

D’après quelques témoins de la scène interrogés par CNC, c’est aux environs de 18 heures, ce samedi 11 janvier, que le suspect aurait commencé à frapper son épouse en présence de leurs enfants. Malgré l’intervention des voisins, l’homme continue d’agresser sa conjointe qui a pu s’extraire de lui avant de quitter le domicile conjugal vers 19 heures.

Cependant,  aux environs de 21 heures, la victime s’est rendue à la section de recherche et d’investigation de la gendarmerie pour se plaindre de son conjoint violent, mais les enquêteurs ont constaté qu’elle perd beaucoup de sang au nez.

Conduite immédiatement aux urgences de l’hôpital, elle a finalement succombé de ses blessures ce dimanche 12 janvier.

Le suspect, le conjoint de la victime, a été mis aux arrêts immédiatement après la mort de sa femme qu’il vivait avec depuis 17 ans.

Pour de nombreux Banguissois, il faut une forte mobilisation contre les violences conjugales qui ne cessent de faire des victimes innocentes dans le pays.

« Il faut que ça cesse », s’alarme Catherine, une voisine de la victime.

Il faut noter que la victime laisse derrière elle quatre enfants qu’elle a eu avec son conjoint depuis une dizaine d’année.

Anselme Mbata

Copyright2020CNC.