Ville morte à Bamenda suite à un mot d’ordre des sécessionnistes

110803437_p082jbtn.jpg

Ville morte à Bamenda suite à un mot d’ordre des sécessionnistes

Yaoundé (Cameroun) – 7 févr. 2020 00:11

Les activistes sécessionnistes y ont décrété six jours de villes mortes pour empêcher la tenue des législatives et municipales prévues dimanche 9 février, et la fête de la jeunesse prévue le 11 février.
Dans la ville de Bamenda par exemple, commerce et boutiques sont fermées, de nombreux habitants sont restés chez eux.

Avec DW français

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here