Une partie de Yaoundé, capitale du Cameroun dans le noir depuis une semaine

Publié le 14 août 2019 , 5:00
Mis à jour le: 14 août 2019 5:00
vue de Yaoundé
Vue de Yaoundé au Cameroun

 

 

Une partie de la capitale camerounaise, Yaoundé, est plongée dans le noir depuis une semaine.

La panne d’électricité a été provoquée par un incendie dans une centrale électrique le 7 août, selon les explications données par le ministre de l’énergie, Gaston Eloundou Essomba.

La société en charge de la distribution d’électricité parle d’un incident majeur qui a provoqué la destruction du poste qui représente environ 25% de l’alimentation de la ville de Yaoundé.

Dans les quartiers qui ne sont pas totalement sevrés, les coupures sont intempestives et les conséquences fâcheuses.

Les coupures d’électricité sont fréquentes à Yaoundé, mais l’une des rares fois qu’une coupure de cette ampleur frappe une bonne partie de la ville pendant aussi longtemps.

Les entreprises qui peuvent se le permettre ont commencé à utiliser des générateurs, mais la plupart des familles à faible revenu utilisent des lampes à kérosène.

Les ménages doivent jongler avec la conservations des produits alimentaires.

Céline, la gérante d’un coffee shop du centre de Yaoundé, a dû cesser son activité depuis 5 jours. Elle est obligée de jeter les pâtisseries qui ne peuvent plus se conserver faute d’électricité.

Madame Ali, la propriétaire d’un salon de coiffure réputé du quartier Bastos, dit avoir perdu quelques appareils du fait des fluctuations de courant.

Il semble aussi que la morgue de la ville soit privée d’électricité.Un résident qui s’est rendu à la morgue pour honorer un parent décédé a dit qu’il y avait une odeur nauséabonde dans les lieux, probablement parce qu’ils n’ont pas l’électricité nécessaire pour garder les réfrigérateurs froids et ne peuvent donc pas empêcher les corps de pourrir.Le ministre a exigé que les hôpitaux et les usines de distribution d’eau aient un approvisionnement constant en électricité.

 

Avec BBC