Une frappe aérienne fait plus de 100 morts au Yémen

Publié le 1 septembre 2019 , 5:30
Mis à jour le: 1 septembre 2019 5:32
Des employés équipes de la Croix-Rouge à la recherche de survivants sous les décombres
Des employés équipes de la Croix-Rouge à la recherche de survivants sous les décombres

 

Plus d’une centaine de personnes ont été tuées lors d’une frappe aérienne menée par la coalition militaire que dirige l’Arabie saoudienne au Yémen.

Les rebelles houthis disent qu’un centre de détention qu’ils dirigent a été touché dans la ville de Dhamar, située dans l’ouest du pays.

La région a été la cible de six frappes aériennes durant la nuit, selon des sources locales.

“L’ennemi a délibérément visé des prisonniers à Dhamar, dont beaucoup s’apprêtaient à être libérés dans le cadre d’un échange de prisonniers”, a déclaré le chef des rebelles, Abdelmalek al-Houthi.

La coalition militaire dirigée par l’Arabie Saoudite affirme avoir visé dimanche “une cible militaire légitime”. Elle soutient que le bâtiment ciblé servait à stocker des armes, et que les Houthis mentaient en présentant l’endroit visé est une prison.

Selon l’Arabie Saoudite et ses alliés engagés dans le conflit yéménite, les frappes ont détruit un site où étaient entreposés des drones et des missiles.

La coalition militaire intervenant au Yémen depuis 2015, sous la direction de l’Arabie Saoudite, soutient le gouvernement du Yémen dans sa guerre contre les rebelles houthis.

De son côté, la Croix-Rouge affirme qu’elle s’efforce de fournir une “aide médicale urgente” aux victimes.

Depuis 2014, le conflit au Yémen a fait des dizaines de milliers de morts dont de nombreux civils d’après des ONG.

 

©BBC Afrique