Un proche de Tshisekedi arrêté pour entretien présumé d’une milice

Publié le 4 septembre 2020 , 8:52
Mis à jour le: 4 septembre 2020 3:52

Un proche de Tshisekedi arrêté pour entretien présumé d’une milice

Bangui ( République centrafricaine ) – L’abbé Pierre Mutanga, proche collaborateur du président congolais, est aux arrêts pour entretien présumé d’une milice à Kinshasa.

L’ONG ACAJ, Association congolaise pour l’accès à la justice, revèle que l’abbé qui gère la maison civile du Chef de l’Etat congolais est sous mandat d’arrêt provisoire depuis deux jours./////////////.

“M. Pierre Mutanga, directeur administratif à la Maison civile du Chef de l’Etat, placé sous Mandat d’Arret Provisoire ( MAP) à la Prison de Makala depuis 2 jours par la Justice militaire pour notamment ‘entretien d’un mouvement insurrectionnel’. Force reste à la loi”, indique dans un tweet le président de l’ACAJ, l’avocat George Kapiamba./////////////.

M. Mutanga est un abbé au diocèse de l’église Catholique Africaine./////////////.

La police avait annoncé, une semaine plutôt, le démantèlement d’un groupe insurrectionnel dans un quartier industriel, Kingabwa, en plein Kinshasa./////////////.

Vingt-trois personnes qui suivaient illégalement une formation militaire avaient été arrêtées à l’occasion, après un échange des tirs lors de l’opération, selon la police./////////////.

Dans des vidéos postées sur les réseaux sociaux, ces hommes disaient être d’un groupe dénommé “Gardiens de la paix” et clamaient vouloir assurer la sécurité du président Tshisekedi./////////////.

L’UDPS, le parti de Tshisekedi, avait mis en garde toute personne qui tenterait de lui faire porter le chapeau de l’affaire.

Avec VOA

{CAPTION}
{CAPTION}

Aucun article à afficher