Un pasteur ougandais en prison pour avoir douté du coronavirus

A7D3C3CE-25BA-4596-9074-E829CC4F4968_w1200_r1.jpg

Un pasteur ougandais en prison pour avoir douté du coronavirus

Kampala (Ouganda) – 30 mars 2020 19:15

Un influent pasteur ougandais a été inculpé et placé en détention lundi pour avoir, d’après l’accusation, remis en cause l’existence du nouveau coronavirus en Afrique, a annoncé la police.
Augustine Yiga est accusé par le parquet d’avoir affirmé qu’il n’y avait “pas de coronavirus en Ouganda et en Afrique” dans un sermon vendredi devant ses fidèles de l’Eglise du renouveau chrétien, retransmis par plusieurs chaînes de télévision locales.
“Le pasteur Yiga de l’Eglise du renouveau chrétien a été inculpé et placé en détention pour des faits susceptibles de provoquer la propagation du Covid-19”, a déclaré à la presse le porte-parole de la police ougandaise Patrick Onyango.
“Affirmer que le Covid-19 n’existe pas en Afrique et en Ouganda sape les efforts du gouvernement pour lutter contre l’épidémie et expose le public au grave danger du laxisme dans l’application des mesures de contrôle et de prévention”, a ajouté le porte-parole de la police.
Le pasteur, qui possède sa propre chaîne de télévision et revendique des dons de prophétie, encourt une peine maximale de sept ans de prison. Il a plaidé non coupable et une audience a été fixée au 6 avril.
L’Ouganda compte à ce jour 33 cas officiels de Covid-19.
Les écoles, lieux de rassemblements religieux ou culturels ont été fermés pour un mois et les transports en commun sont interdits. Pour les particuliers, pas plus de trois personnes sont autorisées par voiture et une seule par moto.
La semaine dernière, six Chinois et deux Ougandais avaient été inculpés “d’actes susceptibles de propager” l’épidémie après que les deux Ougandais ont, semble-t-il, aidé les six autres à s’échapper d’un hôtel où ils se trouvaient en quarantaine.
Deux des ressortissants chinois ont depuis été testés positifs au virus.

Avec AFP/VOA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here