Un homme violemment assassiné à Bambari, au centre de la République centrafricaine.

Publié le 2 juin 2020 , 2:50
Mis à jour le: 2 juin 2020 2:50
rond point centre-ville de Bambari dans la préfecture de la Ouaka. Crédit photo : Bertrand Yekoua / CNC.
rond point centre-ville de Bambari dans la préfecture de la Ouaka. Crédit photo : Bertrand Yekoua / CNC.

 

Bambari (Corbeaunews-Centrafrique) – La victime est connue sous son sobriquet de « Kalambou ». Son cadavre a été retrouvé ce lundi 1er juin dans la matinée, gisant dans une marre de sang à son domicile.

 

Ce drame s’ajoute à la longue liste de série noire qui frappe la ville de Bambari depuis plusieurs mois, alors qu’hier, lundi 1er juin, un corps sans vie d’une moto taximan avait été retrouvé décapité à 4 kilomètres de la ville sur l’axe Kouango.

Cette fois, l’acte criminel s’est produit au domicile de la victime sis au quartier Hadji, croisement non loin du bureau local de l’ONG internationale Coopi.  La victime a été décapitée par ses agresseurs, son cadavre, qui gisait au dos dans une marre de sang, a été inhumé quelques heures plus tard par sa famille après une cérémonie funéraire musulmane. Il était commerçant très connu dans la ville par son sobriquet de « Kalambou ». On ignore si la victime connaissait ses agresseurs, mais selon nos informations, ces derniers courent toujours, et leurs identités ne sont pas connues des enquêteurs. Une enquête judiciaire a été ouverte au parquet général de Bambari pour homicide volontaire au premier degré.

Cependant, l’une des hypothèses émises par les enquêteurs serait une tentative de racket qui aurait mal tourné. Toutefois, ils disent ne pas écarté l’idée d’un acte de braquage.

 

 

Bertrand Yékoua

Copyright2020CNC

Aucun article à afficher