trois morts à Kinshasa après des pluies diluviennes

Publié le 4 octobre 2019 , 11:50
Mis à jour le: 4 octobre 2019 6:53

Bangui (République centrafricaine) – 4 oct. 2019 19:49

La police évoque également « deux morts et un blessé » à la suite de « l’écroulement d’un mur » à Kalamu, commune populaire située à l’ouest de la capitale, traversé par une rivière connue pour ses récurrents problèmes d’inondations.
A kinshasa, les victimes des pluies et des inondations sont fréquentes. Début janvier 2018, 48 personnes avaient été victimes des conséquences des pluies torrentielles d’après les autorités (inondations, éboulement de terrain, effondrement de maisons…).
Dans plusieurs quartiers, des habitations voire des immeubles sont construits anarchiquement en zones interdites. Outre cela, la ville manque d’infrastructures viables. Les canalisations d’eaux sont souvent débordées par des immondices.
Kinshasa est la troisième plus grande ville d’Afrique après le Caire et Lagos avec quelque 10 millions d’habitants, selon des estimations, en l’absence de tout recensement depuis 1984. La croissance de la population est rapide.

Avec Lalibre.be

<:inline inline:>