Touadera attendu à Bouar le 16 octobre, la ville se prépare activement.

Publié le 13 octobre 2019 , 4:28
Mis à jour le: 13 octobre 2019 4:28
Image d'illustration du Président Touadera à Bangassou au sud-Est de la Centrafrique.
Image d’illustration du Président Touadera à Bangassou au sud-Est de la Centrafrique.

 

Bouar (République centrafricaine) | CNC – la ville de Bouar, à travers sa municipalité, se prépare activement à accueillir la visite du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA le 16 octobre prochain.

 

Depuis quatre jours, les chantiers se multiplient partout dans la ville de Bouar, capitale de la Nana-Mambéré, avec des tracteurs de la société SATOM-SOGEA en travaux  sur les principales artères de la ville.

Des nids de poule colmatés, des arbres taillés et colorés, des poteaux électriques réparés, la ville de Bouar changent de visage à quelques jours de l’arrivée du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA qui compte honorer de sa présence à la cérémonie de fin de formation de quelque cinq cents (500) nouvelles recrues de l’armée nationale formées par les instructeurs européens de l’EUTM-RCA depuis lundi  24 juin dernier.

Pour les habitants de Bouar, sans la visite du président Touadera, il ne fait aucun doute, les responsables municipaux locaux n’auraient pas entrepris des travaux de telle intensité dans leur ville malgré de nombreuses pétitions de la population.

À ce titre, certains se demandent qui finance tous ces travaux. Présidence de la République  ou Municipalité de Bouar ?

Pourquoi les responsables municipaux n’ont-ils pas entrepris des travaux de colmatage des nids de poule à petite échelle sur les artères de Bouar alors que la ville avait reçu de dotation en matériels des petits travaux de la part du projet London depuis plusieurs mois?

À lire aussi : Dégradation avancée de l’état de route à Bouar.

Selon un responsable de la jeunesse de la Nana-Mambéré joint au téléphone, l’inquiétude de la population est surtout liée aux comportements de nos autorités municipales qui attendent toujours la visite du chef de l’État avant de procéder aux entretiens de leurs villes alors que ceci est leur premier devoir en tant que premiers citoyens.

Contacté par CNC, le service municipal de Bouar n’a pas répondu à notre appel.

 

Copyright2019CNC.