Sud-Soudan : interdiction  de jouer l’hymne national en l’absence du président

Publié le 22 juillet 2019 , 8:10
Mis à jour le: 22 juillet 2019 8:10
Le président sud-soudanais Salva Kiir
Le président sud-soudanais Salva Kiir

 

Le président sud-soudanais Salva Kiir a interdit que l’hymne national du pays soit joué ou chanté en son absence.

L’argument du président du Soudan du Sud est que l’hymne national est utilisé de manière abusive par certains responsables gouvernementaux.

Selon le ministre de l’Information, Michael Makuei l’hymne est joué lors de cérémonies où il y a un ministre, un sous-secrétaire, et même lorsqu’il y a un gouverneur.

L’interdiction proclamée par le président Salva Kiir a été approuvée vendredi lors d’un conseil des ministres, a précisé M. Makuei, selon lequel il existe deux exceptions à la règle: les écoles, où les enfants apprennent l’hymne national et les ambassades à l’étranger.

Le ministre a également indiqué que les responsables militaires n’ont désormais plus le droit de s’adresser au public en uniforme.

  1. Makuei n’a pas détaillé les peines prévues en cas de manquement à ces nouveaux règlements.