Sept policiers arrêtés en Afrique du Sud

 

 

 

Ils ont été arrêtés à la suite d’un raid contre des commerçants installés illégalement dans le centre de Johannesburg.

 

L’arrestation des sept policiers est un signal pour les autres agents de police

Parmi eux cinq sont accusés d’avoir tenté de revendre les marchandises saisies aux propriétaires de magasins.

Deux autres agents ont été arrêtés pour avoir divulgué des informations sur le raid prévu.

De grandes quantités de marchandises contrefaites ont été saisies au cours de l’opération policière et des centaines d’immigrants illégaux présumés en état d’arrestation.

Plusieurs centaines d’étrangers sans papiers ont été détenus pendant l’opération et les autorités sud-africaines ont déclaré que c’est dans le cadre d’une vérification de leur statut en matière d’immigration.

Amir Sheikh le porte-parole du Forum de la diaspora africaine a déclaré à la BBC que les policiers ayant participé à la descente avaient utilisé un langage raciste contre ceux qu’elle avait arrêtés.

Selon Sheikh , La manière dont les migrants ont été fouillés et traités est totalement inhumaine. Il y a eu des insultes raciales et ils disaient que nos membres ne sont pas les bienvenus chez eux et qu’ils doivent retourner dans leur pays d’origine.

Le gouverneur de la province de Gauteng, David Makhura rejette ces accusations. Il soutient que la descente de la police faisait partie d’une opération de lutte contre la criminalité dans le quartier des affaires de Johannesburg.

La police sud-africaine espère que l’arrestation des sept agents sera vue comme un message. Elle soutient que nul n’est au-dessus de la loi même les hommes en uniforme.

 

Avec BBC