Saisie et vente des biens de Télécel Centrafrique après sa condamnation en justice.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

Bangui (CNC) – Une bien mauvaise nouvelle pour cette compagnie, qui n’a pas su trouver un terrain d’entente avec son créancier. Après sa condamnation par l’instance suprême des affaires à Abidjan (Côte d’Ivoire) en mars dernier, elle est menacée désormais de fermeture définitive.

À la demande de son créancier PCCW, une demande d’exécution de saisi avait été engagée à Bangui, en République centrafricaine contre la Société Télécel par le cabinet de maître Daniel APATIO  , Huissier de justice.

À ce titre, des biens mobiliers et autres appartenant à la société TÉLÉCEL sont mis en vente aux enchères à Bangui au plus tard le 16 octobre 2019.

Voici la documentation y relative :

Pour rappel, le PCCW, défendu par maître Crépin Mboli-Goumba et Maître innocent Mpoko, est une société de l’homme le plus riche de Hongkong. Elle  fournit la technologie qui permet aux sociétés de télécommunication d’utiliser la voix dans plus de 100 pays.

Elle avait obtenu gain de cause, face à Télécel, défendue par Me Ekomo en mars 2019 à Abidjan (Côte d’Ivoire).

Quant au groupe Télécel, il est présent dans plusieurs pays d’Afrique notamment en République centrafricaine, Burundi, etc. avec comme principale activité la téléphonie mobile et fourniture d’accès à Internet.