République centrafricaine : les FACA retraités de nouveau dans les rues de Bangui.

Publié le 11 février 2019 , 4:57
Mis à jour le: 11 février 2019 4:57

Dispositif des grèvistes sur l'avenue des martyrs en septembre 2018. CopyrightCNC.

 

Bangui (CNC) – Ce lundi 11 février 2019, plusieurs dizaines des soldats de l’armée nationale (FACA) admis à la retraite l’année dernière sont sortis à nouveau sur l’avenue de l’indépendance pour exiger le versement immédiat de leurs mesures d’accompagnement, y compris les 11 mois d’arriérés de leur solde.

 

“Nous voulons le paiement de quatre ans de pensions et de deux ans de mesures d’accompagnement. Nous voulons que nos enfants aillent aussi à l’école”, à déclarer le caporal-chef retraité Michel Senemokomna dans les médias en septembre 2018.

Le mois de janvier dernier, ces mêmes retraités sont sortis à nouveau, avec les mêmes revendications bien sûr, dans les rues de Bangui pour bloquer toutes circulations sur les avenues de l’indépendance et des martyrs, causant au passage une grande perturbation dans la capitale.

24 heures après cette sortie musclée, le Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji a convié dans son bureau, en présence de la ministre de la Défense et de la Sécurité publique, les représentants de ce collectif des 800 soldats retraités qui ont décidé finalement de lever provisoirement leurs dispositifs sur les avenues de l’indépendance et des martyrs :

 

“Nous sous sommes entendus avec le gouvernement. Par rapport à nos revendications, nous nous disons que c’est une solution à moitié satisfaisante. Parce que rien n’est encore palpable entre nos mains. Nous avons 800 millions entre les mains de l’EUTM et le gouvernement s’est engagé d’en débattre avec les partenaires pour satisfaire cela la semaine prochaine. Idem pour les 11 mois, le gouvernement a promis faire un geste au courant de cette semaine” a indiqué à Radio Ndeke Luka un des retraités aux discussions avec le Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji.

Les voilà de retour sur l’avenue des martyrs ce lundi 11 février 2019, toujours avec les mêmes revendications liées au versement immédiat de leur arriéré de solde et de leur mesure d’accompagnement.

Selon certains manifestants ce matin, ils auraient déjà la preuve du versement de leur mesure d’accompagnement au trésor public depuis plusieurs mois par les partenaires américains, mais le gouvernement voulait les mener en bateau.

 

Affaire à suivre…

 

Copyright2019CNC.