République centrafricaine : Le commandant de bord est prof de Maths!

Publié le 1 avril 2021 , 9:48
Mis à jour le: 1 avril 2021 9:48
Madame Brigitte TOUADERA le 13 mars 2018 à Bangui. Credit Photo : Fred Krock pour CNC.

Dure équation à plusieurs inconnus!

Le dirigeant d’une Nation est celui qui a « bon cœur », dit-on (ou plutôt, l’on souhaite)!
Dès sa prise de pouvoir, le Président TOUADERA, en 2016 avait légitimé sa situation matrimoniale!
Polygame de fait, il a cru bon devoir se mettre sous le parapluie de la loi centrafricaine qui autorise ces genres d’union.
Pendant les deux cérémonies d’investitures de ses deux mandats, cette situation qui sort de l’ordinaire pour certains d’entre nous refait surface en s’opposant à certaines de nos croyances ou en épousant la réalité de nos civilisations ancestrales!
Il y’a cinq années, je répondais à une de nos compatriotes (l’article est encore sur les moteurs de recherche)!
Ce qui, fort, m’étonne, encore aujourd’hui, c’est la réaction de la gente féminine, j’allais dire, l’acceptabilité de cette situation de fait par nos influenceuses des réseaux sociaux!
Il ne s’agit, nullement pour nous de jeter l’opprobre!
L’équation à laquelle il était confrontée, lors de l’accession à la magistrature suprême, était compliquée!
Comment se séparer d’une personne avec qui l’on a traversé le désert et qui, de surcroît est la mère de ses enfants?
Pourtant la première épouse est bien celle qui a mouillé le maillot lors de la première campagne électorale!
On se souvient de ses meetings, parfois en compagnie de son « mari »!
Beaucoup, à l’époque, ne connaissaient l’existence de la seconde compagne du candidat Président!
À ce niveau la question qui nous taraude est celle de savoir si les électeurs, en connaissance de cette situation auraient confiée les rênes du pays à un polygame?
Est-ce que la gente féminine l’aurait voté, massivement ou est ce qu’elle s’en serait royalement foutue?
Cinq ans après, notons le silence assourdissant des dignitaires religieux, les associations de défense de femmes, les féministes!
Est-ce dire que l’anormalité religieuse trouve désormais sa place et que notre foi doit tenir compte de nos réalités africaines!
Le Prophète Nathan était allé porter le Message de l’Éternel Dieu des armées au Roi David!
Pouvons-nous dire que dans son cas, c’était plus grave car il s’agissait de l’adultère et du meurtre d’Urie le Hittite, un officier de son armée?
Existe-t-il un petit péché?
À la prise de pouvoir du « bon mari » TOUADERA, s’il s’était libéré de sa deuxième compagne, mère de ses enfants, aurait-il été en faute?
Qu’aurait pensé ses enfants et une frange de la population!
« Ils ont traversé, ensemble, la galère, il a réussi, il lui a tourné le dos » ne diront-ils pas? ( bien qu’il n’était sans le sou, non plus)!
L’autre comportement qui pouvait aussi être scruté est celui de Dame Brigitte, la première compagne.
Elle pouvait aussi adopter l’attitude de Sarah, l’épouse d’Abraham avec cette nuance que Sarah et Abraham étaient mariés, (Pas Dame Brigitte et Monsieur TOUADERA à l’époque) et surtout Dame Tina n’est pas la servante!
il pouvait aussi choisir d’épouser la seconde au détriment de la première!
Croyez-moi, je n’aurais pas voulu
être à la place du diacre Touadera en ces moments!
Je crois qu’il a dû perdre ses cheveux dans la résolution de cette équation (apparemment c’est la cause de sa calvitie, bienvenu au club)!
Le fait est que, aujourd’hui, cette situation continue d’interpeler!
De par le principe des normes juridiques, la Constitution est la mère des lois!
Aucun autre texte de la République n’est censé contredire ses dispositions!
Les dispositions du code de la famille qui autorisent la polygamie ne sont-elles inconstitutionnelles d’autant qu’il existe une égalité entre tous les citoyens?
La République ne saurait accorder plus de droits à une catégorie au détriment des autres!
En l’occurrence, accorder à l’homme la possibilité d’avoir plusieurs épouses c’est bien privilégier la gente masculine!
Bien évidemment, il serait inimaginable d’autoriser la polyandrie!
Dans ce cas, pour rester dans les clous de la Constitution, ne faille-il abroger ces dispositions?
Quelle serait alors la situation des couples polygames?
« La loi ne dispose que pour l’avenir, sauf des cas précisés par le législateur, elle n’a point d’effets rétroactifs »!
Personne n’ira exiger à ces couples polygames de divorcer mais au moins nous aurons balisé l’avenir!
Mine de rien, je n’ose imaginer le nombre de jeunes garçons qui voudraient prendre exemple sur le berger de la Nation!
Combien de couples vont se disloquer parce que le mari voudrait officialiser son union avec sa maîtresse!
Combien vont franchir le rubicon en déclarant leurs flammes aux voisines car marié, il hésitaient à le faire!
Combien de femmes, pour éviter de perdre leurs foyers, acceptent de souffrir en silence cette situation souvent dégradante de la polygamie!
Un Roi est un Pasteur pour son peuple.
Il est un miroir pour eux mais comment dire au Pasteur de répudier et d’attrister une personne qui l’aime, sa seconde épouse?
Qu’en disent les hommes de Dieu, Pasteurs et Prêtres, d’autant qu’à aucun endroit, la Bible décrit les bienfaits de la polygamie!
Partout où on en parle, il y a des problèmes (conflits, envie, haine, jalousie…), que ce soit entre les femmes ou entre les enfants. La polygamie ne serait-il un désordre?
* Jacob et ses deux femmes, Léa et Rachel (Genèse 30)
* Esaü et ses deux femmes hittites, Judith et Basmath, qui ont été un sujet d’amertume pour le coeur d’Isaac et de Rebecca. (Genèse 26 :33-34)
* Elkana et ses deux femmes, Anne et Peninna. (1 Samuel 1 :1-5)
* Salomon avec ses 700 femmes et 300 concubines qui ont causé sa chute. (1 Rois 11 :3);

C’est bien de chasser les assassins qui pillent, volent, violent mais préserver du désordre la cellule souche de la Nation (la famille) est une autre paire de manche!

Théophile Eka II

Aucun article à afficher