République centrafricaine : Charlène Sombo, élue Miss- RCASamedi

Publié le 14 novembre 2018 , 5:50
Mis à jour le: 14 novembre 2018 5:52
élection de miss centrafrique 2018
Cérémonie miss-Centrafrique. Copyright2018CNC.

 

République centrafricaine : Charlène Sombo, élue Miss- RCASamedi

 

 

10 novembre dernier, á l’hôtel Ledger Plazza á Bangui, s’est déroulée la présélection de Miss-Centrafrique. La

cérémonie de présélection  a vu la participation  de près de 230 invités dont des représentants du gouvernement centrafricain et de l’ambassade de la Fédération de Russies, des entrepreneurs etc. L’événement était accompagné par des performances des musiciens, des chanteurs et des comédiens.

La représentante de la Première dame, qui n’a pas malheureusement pu assister au concours, a tenu un discours de bienvenu. Les participantes ont défilé dans leurs tenues décontractées ainsi qu’en costumes traditionnelles. L’animateur a par la suite lancé un quiz durant lequel les participantes devaient répondre à des questions. Après ces épreuves, les demoiselles ont fait un défilé en robes de soirée. A la fin du concours les participantes ont reçu des prix et ont participé dans une session photo.

La Miss élue, Charlène SOMBO va pouvoir se présenter à l’étape suivante du concours – Miss Centrafrique – qui aura lieu le 8 décembre prochain. Les Dauphines sont Juliana ZANGA-METHO (3ème place), Nadia Karla INGAMOEN (2ème place).

Faut-il souligner que ces derniers temps, la Russie d’énormes investissements dans le développement humanitaire, culturel et sportif du pays. Ainsi le concours de dessins et de poèmes pour les enfants et le séjour des gagnants pour la colonie de vacances à Artek en Russie ont été organisés conjointement avec le Ministère centrafricain de l’éducation. D’autre part, la Coupe d’Espoir s’est déroulée fin aout dernier, des kits sportifs ont été installés pour les enfants dans différents arrondissements de Bangui.

Bref, le soutien à la République centrafricaine n’est pas seulement militaire. Il est aussi important d’appuyer d’autres aspects de la vie quotidienne pour bâtir un esprit paisible et amical au sein de la population centrafricaine.