REACTION DE LA DIRECTION DU CNCA-PDD FACE A LA BARBARIE DE BAMBARI

Publié le 13 janvier 2019 , 4:47
Mis à jour le: 13 janvier 2019 4:47

 

 

CONGRÈS NATIONAL CENTRAFRICAIN POUR LA

PAIX, LA DEMOCRATIE ET LE DEVELOPPEMENT

                                                           (CNCA-PDD)

 

 

REACTION DE LA DIRECTION DU CNCA-PDD FACE A LA BARBARIE DE BAMBARI

 

 

Encore et encore les mêmes images, les mêmes horreurs, la même détresse des paisibles Centrafricains. Des actes de Barbarie se multiplient. Hier c’était Alindao, Bria, Batangafo, Bouca et Bocaranga, aujourd’hui c’est l’horreur à Bakouma, dans le village de Bokayan à 40 Km de Bouar et l’enfer de Bambari. Chaque jour les ennemis de la Centrafrique s’affirment négativement. Et chaque heure qui passe, ces criminels franchissent un degré dans la barbarie. Cela devient insoutenable pour notre population.

Je souhaite adresser aux noms du Conseil National, des Membres du Comité Exécutif et de tous les adhérents du CONGRES NATIONAL CENTRAFRICAIN POUR LA PAIX, LA DEMOCRATIE ET LE DEVELOPPEMENT (CNCA-PDD) mes condoléances aux familles de tous ceux qui ont été lâchement assassinés par des criminels venus d’ailleurs avec des soutiens de l’intérieur. Une solidarité sans faille est également de mise à l’égard des familles des forces de sécurité tombés pour une mission de sécurisation de la population en détresse.

Dans cette période sombre, les Centrafricains ne doivent pas sombrer dans le chaos. Nous devons mettre fin aux polémiques stériles et aux stratégies politiciennes indignes. Face à l’obscurantisme et la barbarie, nous devons faire front commun pour défendre notre Patrie .C’est pourquoi le CNCA-PDD rallie la position du PDCI car il s’agit de la sécurité de notre pays. Et l’union sacrée de tous les hommes politiques autour du Président de la République et du gouvernement permettra à coup sûr de vaincre ceux-là qui veulent coute que coute mettre le pays à genou.

Aussi, le Président de la République à qui le Peuple Centrafricain a donné plein pouvoir pour assurer sa sécurité doit tout mettre en œuvre pour bouter hors du pays ce cancer qui met à mal la quiétude des Centrafricains.

Le Président National du CNCA-PDD

                                                              Ferdinand MBOKOTO-MADJI