RDC : le Conseil de l’UE prolonge les sanctions contre le candidat à la présidentielle Emmanuel Ramazani Shadary pour un an

Le candidat Emmanuel Ramazani Shadary, Président du front commun pour le Congo. CopyrightDR.
Le candidat Emmanuel Ramazani Shadary, Président du front commun pour le Congo. CopyrightDR.

 

 

RDC : le Conseil de l’UE prolonge les sanctions contre le candidat à la présidentielle Emmanuel Ramazani Shadary pour un an

 

 

 

Kinshasa (CNC) – Ce 10 décembre 2018 dans un communiqué publié par le Conseil des l’Union Européenne, les mesures restrictives actuellement en place contre la République démocratique du Congo est prolongées jusqu’au 12 décembre 2019.

 

D’après ce communiqué, ces sanctions consistent en un gel des avoirs et une interdiction de visa pour l’Union européenne visant 14 personnes dont le candidat et président du Front commun pour le Congo Emmanuel Ramazani Shadary. Elles ont été adoptées le 12 décembre 2016 et le 29 mai 2017 en réponse aux entraves au processus électoral en RDC et aux violations des droits de l’homme qui y étaient liées.

Outre Shadary, l’UE sanctionne aussi Ilunga Kampete (FARDC), Gabriel Amisi Kumba (FARDC), Ferdinand Ilunga Luyoyo (PNC), Celestin Kanyama (PNC), John Numbi (PNC), Roger Kibelisa (ANR), Delphin Kaimbi (DEMIAP), Evariste Boshab (ancien ministre de l’intérieur et de la sécurité), Alex Kande Mupompa (ancien gouverneur du Kasai central), Jean-Claude Kazembe Musonda (ancien gouverneur du Haut-Katanga), Lambert Mende (Ministre de la communication et des médias), Eric Ruhorimbere (FARDC) et Kalev Mutond (ANR) sont concernés par ces sanctions.

“Dans ses conclusions de décembre 2017, le Conseil a appelé l’ensemble des acteurs congolais, et en premier lieu les autorités et les institutions congolaises, à jouer un rôle constructif dans le processus électoral” rapporte-t-on.

Dans sa décision, compte tenu des élections à venir, le Conseil réaffirme l’importance de la tenue d’élections crédibles et ouvertes à tous dans le respect de l’aspiration du peuple congolais à élire ses représentants. “Le Conseil réexaminera à nouveau les mesures restrictives compte tenu des élections en RDC et se tient prêt à les adapter en conséquence” avons-nous lu.

480 total views, 480 views today