RCA : vol du véhicule dans la concession de l’ASECNA, intervention des forces de l’ordre, un suspect tué

Publié le 7 octobre 2020 , 2:51
Mis à jour le: 7 octobre 2020 2:51
Une équipe de patrouille de la LGM (légion de la gendarmerie mobile )à Bangui. Photo du CNC / Mickael Kossi
Une équipe de patrouille de la LGM (légion de la gendarmerie mobile )à Bangui. Photo du CNC / Mickael Kossi

 

Bangui, République centrafricaine, mercredi, 7 octobre 2020, 08:46:34 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Comme nous l’avions annoncé hier, un véhicule de marque Toyota Hilux, immatriculé BG 69 AEI de couleur blanche  a été volé dans la concession de l’ASECNA à l’aéroport de Bangui Mpoko. Grâce à notre alerte info, les suspects ont été retracés, et les forces de l’ordre sont intervenues sur le lieu. Dans les échanges des tirs déclenchés par les assaillants, l’un des suspects a été tué, trois autres en cavale et le véhicule a été récupérés par la gendarmerie.

 

Quelques heures après que l’acte criminel ait été commis dans le huitième arrondissement, les forces de l’ordre sont intervenues dans la nuit du mardi à mercredi 7 octobre 2020, aux environs de 20 heures  au quartier Kpéténé, derrière le pont Jackson, dans le sixième arrondissement de Bangui. Aussitôt, à la présence des forces de l’ordre, les malfaiteurs ont ouvert les hostilités provoquant des échanges des tirs de plusieurs minutes avant qu’ils ne soient mis en déroute.

En effet, selon les premières informations recueillies par les forces de l’ordre, les suspects se sont constitués en bande organisée lourdement armée. Lors du vol du véhicule dans la concession de l’ASECNA, ils seraient au nombre de quatre. Mais comme dans ce genre des choses, ils ne se sont pas entendus sur le partage du butin. Ainsi, s’est déclenchée entre eux une altercation, poussant un habitant dudit quartier à signaler leur position aux forces de l’ordre qui étaient en faction au domicile d’un ministre situé proche de l’église Saint-Jacques. Avec l’autorisation du ministre, ces éléments de l’armée nationale sont intervenus sur le lieu de la scène. Malheureusement, à leur arrivée, les assaillants ont ouvert des tirs sur eux, provoquant un affrontement militaire durant plusieurs minutes. Avec une puissance de feu énorme des suspects, ces FACA, en nombre réduit,  ont du solliciter de renfort de la gendarmerie et de la police qui sont arrivés sur le lieu des tirs. Après une demi-heure d’affrontement, les assaillants se sont retirés, laissant derrière eux le corps sans vie de l’un de leur, ainsi que leur butin. Récupéré par la gendarmerie, le véhicule est actuellement à la section de recherche et d’investigation (SRI).

Quant aux assaillants, les trois autres sont en cavale, et activement recherché par les forces de l’ordre.

 

Par Anselme Mbata

Journaliste rédacteur

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher