RCA : vol des lampadaires solaires à quelques mètres de la résidence du chef de l’État, les populations se questionnent

Publié le 22 octobre 2020 , 11:29
Mis à jour le: 22 octobre 2020 11:29
des soldats faca lors du congrès du parti MCU à Bangui, le 26 septembre 2020. Par Gisèle MOLOMA
Des soldats FACA lors du congrès du parti MCU à Bangui, le 26 septembre 2020. Photo CNC / Gisèle MOLOMA

 

Bangui, République centrafricaine, jeudi, 22 octobre 2020, 17:16:08 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Depuis quelques mois, dans les arrondissements de la capitale, les cas de braquage et de vol se multiplient le jour comme la nuit.  Après un cas de vol des lampadaires solaire pour l’éclairage public sur la rue Touadera située à quelques mètres de l’État major de la gendarmerie, dans le premier arrondissement, c’est le tour des lampadaires solaires installés  non loin de la résidence du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA dans le quatrième arrondissement.

 

Même si le 30 septembre dernier le tribunal de grande instance de Bangui avait condamné en dix ans de prison ferme Monsieur Bienvenu BANOU pour des faits de vol de panneau solaire public qui longe l’avenue Touadera, ces malfrats semblent n’avoir aucune intention de s’arrêter même s’il s’agit d’aller jusqu’au palais de la renaissance pour voler. Et ce n’est pas une blague. C’est malheureusement  ce qui vient de produire la nuit dernière, où les lampadaires solaires installés dans la rue qui mène à la résidence du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA ont été emportés par les voleurs, dont les identités ne sont pas encore connues.

Pour de nombreux habitants du secteur, ce cas de vol spectaculaire montre à quel point que les voleurs n’ont plus peur même s’il s’agit de pénétrer les lieux les plus sécurisés de la capitale. En plus, la question de la sécurité du Président de la République a également été longuement discutée  dans la capitale.

« Ce qui me préoccupe plus  c’est la sécurité de la population même. Nous, centrafricains dans la globalité, nous ne sommes pas en sécurité», estime un voisin du chef de l’État interrogé sur ce vol, dont il imagine que le chef de l’État devrait le savoir, car il s’agit de sa sécurité, et celle de la nation toute entière.

Affaire à suivre.

 

Par Anselme Mbata

Journaliste rédacteur

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher