RCA : vive tension entre les 3R et les habitants du village Yamassoré.

Publié le 15 juin 2020 , 12:41
Mis à jour le: 15 juin 2020 12:41
Image du CNC / CopyrightCNC
Image du CNC / CopyrightCNC

 

Bozoum, République centrafricaine, 15 juin 2020 (CNC) | Le village Yamassoré, situé à 46 kilomètres de Bozoum sur l’axe Bouar, dans la préfecture de l’Ouham-Péndé,  est sous tension depuis 48 heures. Les rebelles de 3R (Retour, réclamation et réhabilitation), qui se sont installés depuis près d’une semaine dans les parages, sont en conflit permanent avec les riverains qui menacent de les dégager de force.

 

Au début de la semaine dernière, des dizaines des  combattants rebelles de 3R en provenance de la sous-préfecture de Gaulle  se sont installés à 46 kilomètres de Bozoum, au village Yamassoré sur l’axe Bouar. En plus de faire paniquer tous les villages environnants, les rebelles agressent les automobilistes sur la route, sans compter les vols et les prises d’otage des éleveurs peuls. Ce qui n’arrange pas les habitants de Yamassoré qui voient derrière ces actes criminels perpétrés par le 3R une volonté d’isoler leur village. En plus, le vendredi dernier, les rebelles ont pris en otage un boucher de Bozoum et son patron qui sont venus acheter du bœuf dans le secteur. Ils exigent désormais le versement d’une rançon avant leur libération.

Frappés de stupeur, les jeunes autochtones de Yamassoré se sont constitués en autodéfense pour se défendre au cas où les rebelles attaquent véritablement leur village.

On ignore ce qui va se passer d’ici la fin de cette semaine. Mais d’ores et déjà, des fusils artisanaux commencent à sortir de partout, et même des renforts arrivent des localités voisines.

Affaire à suivre.

 

Copyright2020CNC

Aucun article à afficher