RCA : vive tension à Grimari, un général Anti-Balaka tué par les FACA.

Publié le 3 août 2020 , 1:41
Mis à jour le: 3 août 2020 1:41
Les miliciens Anti-Balaka de la République centrafricaine
Les miliciens Anti-Balaka de la République centrafricaine

 

Bambari, République centrafricaine, 03 août 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique ). La sous-préfecture de Grimari situé à 305 kilomètres de Bangui  connaît depuis dimanche après-midi un fort regain de tension. Des combats entre les soldats FACA et les miliciens Anti-Balaka enflamment la ville.  

 

Des éléments de forces de sécurité intérieures désarmées, un convoi de l’ÂNE bloqué, et un meeting du mouvement « Be Africa ti  Kwè » de l’ancien Premier ministre Mahamat Kamoun boycotté, la ville de Grimari, théâtre d’échange des tirs entre les soldats FACA et les miliciens Anti-Balaka, est sous tension depuis 24 heures.

En effet, ce dimanche 02 août, vers 13 heures, des miliciens Anti-Balaka, sous le commandement de leur  tristement célèbre général Mandayé, ont désarmé, au checkpoint des forces de l’ordre à la sortie de la ville sur l’axe Sibut, un gendarme et un policier avant de chassé, quelques minutes plus tard, des militants du parti « Be Africa ti é Kwè » réunis dans la ville pour un meeting de leur parti. Aussitôt, les axes Sibut-Grimari et Bambari-Grimari sont bloqués par les miliciens Anti-Balaka qui ont également intercepté un convoi des agents de l’autorité nationale des élections (ÂNE) en provenance de Bambari et à destination de Bangui.

Quelques heures plus tard, vers 16 heures, des soldats FACA, déployés en urgence dans la ville, ont réussi à reconquérir la ville aux mains des miliciens Anti-Balaka qui sont actuellement en débandade dans la brousse.

Selon une source sécuritaire locale, l’autoproclamé général Mandayé serait également tué dans ces affrontements avec les FACA.

Pour l’heure, toutes les activités humanitaires sont interrompues  dans la localité pour des raisons de sécurité.

 

 

Bertrand Yékoua

Copyright2020CNC

Aucun article à afficher