RCA : Violation de la Constitution, Touadera veut passer outre pour reconnaître la DGGTIS.

Publié le 3 février 2020 , 9:12
Mis à jour le: 3 février 2020 9:15
De gauche à droite, le Président du parti MDREC Joseph Bendounga, et le Chef de l'État Faustin Archange Touadera. Photo montage du CNC le 30 janvier 2020.
De gauche à droite, le Président du parti MDREC Joseph Bendounga, et le Chef de l’État Faustin Archange Touadera. Photo montage du CNC le 30 janvier 2020.

 

Bangui (République centrafricaine) – À quelques mois des échéances électorales de 2020, le MCU (Mouvement Cœurs uni) et son leader Faustin Archange TOUADERA n’ont pas manqué d’imagination pour pomper des frics au trésor public, avec le seul but de financer leur prochaine campagne électorale. Après avoir créé la délégation générale des Grands Travaux et des investissements stratégiques, une grosse vache à lait du pouvoir, invalidée par la Cour Constitutionnelle, le chef de l’État compte désormais changer de tactique en vue de faire reconnaître officiellement sa nouvelle structure.

 

Après avoir été déclaré coupable le 30 janvier dernier par la Cour constitutionnelle de violation de la Constitution à travers son décret portant création de la Délégation générale des Grands Travaux et des investissements stratégiques (DGGTIS), le chef de l’État Faustin Archange TOUADERA entend désormais introduire à l’Assemblée nationale un projet de loi en vue de reconnaître sa structure

selon des indiscrétions, l’Assemblée nationale va être saisie dans les prochaines semaines pour une session extraordinaire en vue de siéger pour adoption d’une loi pour la création de cette structure. Tout est en train d’être fait pour que les députés l’adoptent ainsi pour sauver la face, car l’arrêt de la Cour Constitutionnelle sonne comme une défaite juridique et politique pour le pouvoir en place.

Rappelons que lors de sa création par un Décret 19.355 du 17 décembre 2019, signé par le président Faustin-Archange Touadera, la délégation générale des grands travaux et des investissements stratégiques (DGGTIS). Une structure  dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière et placée sous la tutelle de la présidence de la République est dirigée par son délégué, le ministre Pascal Koyagbélé, et  coordonnée par l’Ivoirien Georges Gougouei.

 

Copyright2020CNC.

Aucun article à afficher