RCA : une nouvelle bavure des mercenaires de Wagner signalée à Koui

Publié le 30 juillet 2021 , 9:12
Mis à jour le: 30 juillet 2021 9:12

 

 

Bangui, République centrafricaine, vendredi, 30 juillet 2021, 15:08:08 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Viol, vol, braquage, agression et détention arbitraire, c’est le lot quotidien des populations de koui qui ne cessent de crier à l’aide de la communauté internationale et de la Minusca pour les aider à sécuriser leurs domicile ainsi que la ville toute entière qui est actuellement sous contrôle de Wagner.

le sultan maire de koui, Lamido Souleymane Daouda
Le sultan maire de koui, Lamido Souleymane Daouda

 

Dans la journée du jeudi 29 juillet, à Koui, les mercenaires de la société russe Wagner sont allés au domicile du défunt sultan-maire Lamido Souleymane Daouda. Sans permissions, ils ont fouillé toute la maison de fond en comble, puis ils sont entrés dans son véhicule. Avant de partir, ils ont emporté les  tables , les assiettes, les panneaux solaires, tous les pneus de ses véhicules ainsi que d’autres biens.

Selon les témoins, c’est pour la quatrième fois en quelques semaines qu’ils ont perquisitionné  le domicile  du défunt sultan Lamido Souleymane Daouda.

« Leur objectif n’est pas de chercher des armes ou des effets militaires au domicile de Monsieur Lamido Souleymane Daouda, mais d’emporter illégalement ses biens personnels. On connaît les mercenaires russes de la société Wagner. Ce sont des voleurs, des pires criminels. Probablement chez eux ce sont des clochards, des pauvres qui sont recrutés et déployés en Centrafrique par la société Wagner qui est une société privée de mafia russe », a déclaré un chef du quartier de koui qui se dit dépasser par ces événements.

N’oubliez  pas qu’il y a un peu plus d’un mois,  le sultan maire   de Koui Lamido Souleymane Daouda, de son adjoint ainsi que de son garde du corps a été assassiné par les mercenaires russes et syriens de la société Wagner.

« Que cherche-t-on au domicile d’un défunt ? », se demande un employé municipal de koui.

Pour l’heure, difficile de se rapprocher de la maison du défunt Lamido Souleymane Daouda qui est actuellement bouclé par ces mercenaires.

 

Par Gervais Lenga

Journaliste rédacteur

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher