RCA : une élève gendarme tuée dans une scène de jalousie à Bangui

Publié le 13 août 2020 , 5:36
Mis à jour le: 13 août 2020 5:36
la jeune gendarme assassinée par son conjoint au quartier kolongo le 12 août 2020
La jeune gendarme victime d’agression de son conjoint ce mercredi 12 août à Bangui. Photo d’archive.

 

Bangui, République centrafricaine, jeudi 13 août 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Un homme d’une trentaine d’années a été mis aux arrêts à la brigade criminelle pour le meurtre de sa  conjointe, une élève gendarme  de 23 ans en formation à l’école nationale de la gendarmerie à Kolongo, a-t-on appris de source judiciaire.

 

Selon la même source, la scène criminelle a eu lieu ce mercredi 12 août 2020  dans le sixième arrondissement de Bangui. Le conjoint, un soudeur d’une trentaine d’années, de passage, aurait surpris dans une gargote sa conjointe, une élève gendarme de 23 ans avec un autre homme, aussi un élève gendarme qui serait son amant.  Dépassé par la crise de jalousie, l’homme, muni d’une bouteille de bière dans la foulée,  aurait fracassé le crâne de sa conjointe qui tentait de se protéger dans une maison voisine.

Transportée d’urgence à l’hôpital dans un état inquiétant, la jeune Wiyémé succombe finalement de ses blessures lors de son transfèrement au communautaire.

Pendant ce temps, le conjoint violent, interpellé sur le lieu de la scène par les policiers du sixième arrondissement, a  été transféré et placé en garde à vue à la brigade criminelle.

Selon une source proche du dossier, une enquête a été ouverte pour meurtre au premier degré, et le suspect pourrait être déféré devant le parquet dans les prochains jours.

Interrogée par la rédaction du CNC, une source proche de la famille de la victime confirme que le suspect serait un homme très violent qui se calme difficilement lors de sa crise de jalousie. Le mois dernier, il s’est présenté à la direction de l’école de la gendarmerie pour se plaindre du comportement versatile de sa conjointe qui lui a fait trois beaux petits enfants. Malheureusement, l’école n’a pas vocation de traiter des problèmes familiaux, et aucune solution avait été trouvée.

À en croire la famille du suspect, le couple aurait été séparé à cause de la jalousie   avant de se réconcilier discrètement un mois plus tard.

Rappelons que la cérémonie de fin de formation des élèves gendarmes et policiers a été reportée au 23 août prochain, et la victime serait dans la quatrième compagnie de l’école de la gendarmerie.

 

Anselme Mbata

Copyright2020CNC

Aucun article à afficher