RCA :Un repas de corps des généraux crée la polémique à Bangui.

Publié le 2 février 2020 , 8:00
Mis à jour le: 2 février 2020 8:00

 

 

Bangui (République centrafricaine) – Un repas de corps organisé à l’honneur des officiers généraux des forces armées centrafricaines  (FACA), au palais de la renaissance, en présence du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA, accompagné de son épouse, et du chef d’État major ainsi que de l’inspecteur général des FACA  crée la polémique à Bangui ainsi que sur les réseaux sociaux.

 

Le chef de l’État, chef suprême des forces armées centrafricaines (FACA) le professeur Faustin Archange TOUADERA, a offert ce samedi premier février 2020, au palais de la renaissance à Bangui, un repas à l’honneur des officiers généraux des FACA

Les cinq officiers généraux  des FACA, dont les grades ont été reconnus le 18 janvier dernier par le chef de l’État au camp Kassaï,  dans le septième arrondissement de Bangui, ont également pris part à ce repas exclusif organisé par la présidence de la République.

Généralement, un repas de corps  permet de marquer davantage les facteurs de cohésion et du développement d’esprit de camaraderie et de fraternité d’armes au sein des corps de forces armées centrafricaines.

Or, ce qui a déclenché une polémique sur les réseaux sociaux et dans les milieux politiques, c’est avant tout le côté festif du repas organisé par le chef de l’État, le Professeur Faustin Archange TOUADERA où on le voit avec son épouse, mais également le chef d’État major, le général Zépherin Mamadou, et  l’inspecteur des armées, le général des corps d’armée Dolewaya, avec leurs épouses respectives, danser fièrement au rythme de chanson du commando jazz  alors que des nombreux centrafricaines et centrafricains continuent de tombés sous les balles des groupes armés dans les villes de province. Des milliers d’autres sont encore dans des camps des déplacés, que ça soit à Bria, à Alindao, à Bangassou, à Kaga-Bandoro ou encore à Birao.

Joint au téléphone, un conseiller du chef de l’État n’a pas voulu polémiquer sur cette affaire dans la presse.

 

Copyright2020CNC.

Aucun article à afficher