RCA : un officier général de la police et un lieutenant de l’armée nationale blessés dans un échange des tirs à Bangui

Publié le 1 août 2020 , 1:46
Mis à jour le: 1 août 2020 1:46
cérémonie de fin de fetta à bouar et à bangui des nouvelles recrues faca le 16 octobre 2019 par eutm rca 2
cérémonie de fin de fetta à bouar et à bangui des nouvelles recrues faca le 16 octobre 2019 par eutm rca

 

Bangui, République centrafricaine, 1er août 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Un officier de l’armée nationale et un général de la police ont été  grièvement blessés à la suite d’un échange des tirs survenu vendredi 31 juillet vers 14 heures au croisement de Pétévo, dans le sixième arrondissement de Bangui, a constaté sur place un journaliste du CNC.

 

L’altercation, qui avait opposé les policiers de la compagnie de la circulation routière aux soldats du sixième bataillon d’infanterie territorial de l’armée nationale, faisait au moins six blessés, dont un civil et deux éléments de l’armée nationale.

D’après les premiers éléments d’information recueillis par CNC, ce vendredi après-midi, vers 6 heures, des policiers de la compagnie de circulation routière (CCR) en poste au croisement Pétévo dans le sixième arrondissement de Bangui, ont interpellé un jeune de mototaxi, à qui ils ont reproché sa manière de rouler. Mais contre toute attente, un élément FACA du sixième bataillon d’infanterie territorial (BIT), de passage dans un cortège funèbre de son compagnon d’arme qui s’est suicidé la semaine dernière, s’est arrêté devant les policiers afin de plaider leur clémence vis-à-vis de ce jeune taxi-moto qui serait son voisin du quartier. Les policiers,  après avoir entendu le militaire, refusent catégoriquement de lâcher la moto. Une altercation s’éclate, et le militaire, qui dégainait son pistolet, n’a pas eu gain de cause et quitte le lieu et continue sa route vers Bimbo comme si de rien n’était.

Une heure plus tard, alors que les policiers continuaient leur contrôle de routine, une dizaine des soldats FACCA se sont introduits brusquement à l’intérieur du poste avant d’agresser physiquement tous les policiers, y compris un général de police  qui était également sur le lieu. Des échanges des tirs s’éclatent entre les belligérants, faisant six blessés, dont un couturier et un gendarme de passage.

Le Directeur des opérations au ministère de la Sécurité publique, un général de la police, qui était intervenu en retard lors de la première altercation, a également été blessé par balle, tandis qu’un lieutenant FACA, qui était parmi les agresseurs, était aussi blessé par balle sur sa jambe. Incroyable, mais vrai.

Rappelons qu’il y a deux semaines, des policiers de la CCR et les militaires du sixième bataillon avaient eu des altercations au quartier Combattant, dans le huitième arrondissement, faisant plusieurs blessés parmi les policiers.

Anselme Mbata

Copyright2020CNC

Aucun article à afficher