RCA : un convoi militaire des FACA empêché par les rebelles de 3R à Bocaranga

Publié le 9 septembre 2020 , 1:44
Mis à jour le: 9 septembre 2020 1:44
les soldats de l’armée Centrafricaine le 8 janvier 2013 pour Reuters IMG_4088
Les soldats FACA le 8 janvier 2013. Photo Reuters.

 

Bocaranga, République centrafricaine, mercredi 9 septembre 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Les éléments rebelles de 3R ont empêché depuis 48 heures un détachement militaire des soldats FACA dans la localité de Bocaranga, située dans la préfecture de l’Ouham-Péndé, au nord-ouest de la République centrafricaine. Des crépitements d’armes sont entendus depuis 48 heures, et la tension est toujours vive dans la région.

 

L’incident a eu lieu à une vingtaine de kilomètres de Bocaranga sur l’axe Bouar. Selon un officier de l’armée nationale, le convoi militaire empêché par les éléments de 3R (Retour, réclamation et réhabilitation) devrait amener la relève des  militaires détachés à Bocaranga.

« Les rebelles, qui sont présentement en nombre dans le village « Makoundji  Wali », situé à une vingtaine de kilomètres de Bocaranga sur l’axe Bouar, nous ont empêchés depuis 48 heures de progresser. Présentement, nous sommes à 10 kilomètres des rebelles, c’est-à-dire à 30 kilomètres de Bocaranga, toujours sur l’axe Bouar », a indiqué un sous-officier FACA joint au téléphone dans des conditions difficiles de réseaux.

Notons que depuis lundi, des détonations d’armes de ces rebelles sont entendues dans la ville de Bocaranga depuis 48 heures. Dans la nuit du mardi à mercredi 9 septembre, les rebelles ont fait des tirs avec leurs armes jusqu’au petit matin.

Pour l’heure, l’équipe de la Minusca qui est allée à la rencontre des rebelles n’a pas encore donné de suite quant aux raisons de ce blocage.

Affaire à suivre.

 

Florentine Maïguélé

Correspondant du CNC à Bocaranga

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Aucun article à afficher