RCA : trois éléments de 3R qui ont intégré les USMS sont portés disparus

Publié le 15 septembre 2020 , 5:08
Mis à jour le: 15 septembre 2020 5:08
Un rebelle du 3R à Koui.

 

Bouar, République centrafricaine, mardi 15 septembre 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Trois ex-combattants rebelles de 3R qui ont intégré le rang des unités spéciales mixtes de sécurité (USMS)à Bouar, dans la Nana-Mambéré, sont introuvables depuis cette nuit. La recherche est en cours pour les retrouver.

 

Lundi 14 septembre, à Bouar, trois ex-combattants rebelles issus du mouvement 3R qui ont intégré le rang des unités spéciales mixtes de sécurité () après plusieurs mois de formation ont disparu avec leur arme du tipe AK47. Selon des informations du CNC, les trois présumés déserteurs ont commencé leur faction hier vers 21 heures  au sein de  leur base militaire  située à 4 kilomètres de centre Bouar sur l’axe Baoro, et ce n’est que ce mardi matin  qu’on a constaté leur disparition.

Malheureusement, c’est la deuxième fois en un mois que les ex-combattants de 3R qui ont intégré le rang des USMS ont pris la poudre d’escampette pour regagner leur compagnon rebelles au sein de 3R.

Le mois dernier, un autre avec disparu avec son arme dans les mêmes conditions, et on ignore s’il avait regagné ses amis rebelles.  Or, selon des informations obtenues par l’État major de la zone de défense n’ors-ouest, le présumé déserteur serait toujours à Bouar dans les quartiers qui lui sont favorables, mais il est difficile pour les forces de défense et de sécurité d’aller le chercher dans son coin, a ajouté des sources militaires locales.

Notons qu’après la signature le 6 février 2019 de l’accord politique pour la paix et la réconciliation  en République centrafricaine entre les groupes armés et le gouvernement , les parties se sont engagées,  dans l’article 16 de cet accord, à mettre en place des unités spéciales mixtes de sécurité pour une période transitoire initiale de 24 mois, et placées sous la supervision de l’état-major des forces de défense, et en cas de besoin sollicitera l’appui technique de la MINUSCA.

Le 16 octobre 2019, le chef de l’État avait lancé les premières activités des USMS qui visent principalement les groupes armés du Nord-ouest de la République Centrafricaine dont le camp se trouve à 4 km de la ville de Bouar, sur l’axe Baoro. Ces unités sont composées des Forces armées centrafricaines(FACA), les forces de Sécurité Intérieure(FSI) et des éléments des groupes armés, notamment les éléments de FDPC d’Abdoulaye Miskine, les 2 factions de  Révolution Justice (RJ), ailes Sayo et Belanga, les 2 factions Anti-balaka,  ailes Mokom et Ngaissona, ainsi qu’une partie des éléments de 3R de Sidiki, sans oublier les 16 femmes de la région qui ont aussi été incorporées.

 

Gervais LENGA

Correspondant du CNC à Bouar

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher