RCA : suspension de l’assistance technique russe auprès des différents postes de la douane, le bras de fer se poursuit

Publié le 18 octobre 2021 , 1:10
Mis à jour le: 18 octobre 2021 1:05

 

Bangui, République centrafricaine, lundi, 18 octobre 2021, 02:32:28 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Après la suspension de l’assistance technique  russe auprès des différents postes de la douane  centrafricaine le 10 octobre dernier, une scène inédite se poursuit en ce moment au poste de la douane de Béloko, à la frontière avec le Cameroun.

 

 

 

« Si ma mission termine ici, c’est que je dois partir avec tous les soldats russes », a déclaré le soi-disant douanier russe à ses collègues centrafricains en poste à Béloko. En plus, l’homme ne s’arrête pas et ajoute ceci :

« Je vous assure que le Premier ministre Henri-Marie Dondra va sortir dans les prochains jours une nouvelle note pour nous confirmer dans notre fonction. Donc je ne peux pas bouger d’ici. ». Et ce n’est que le début!

Une semaine après la décision du ministre des Finances et du Budget  de suspendre l’assistance technique russe aux différents postes douaniers centrafricains, la tension ne cesse de monter entre  le gouvernement centrafricain et la soi-disant « mission économique russe en Centrafrique » animée par le groupe Wagner.

« Actuellement les caisses de l’État sont vides. Nous cherchons de l’argent pour payer les fonctionnaires. On croyait qu’avec l’assistance technique russe on pourrait mobiliser plus des ressources  domestiques, mais la réalité est toute autre chose. Et donc il faut changer des méthodes », a déclaré à CNC un cadre supérieur au ministère des Finances.  

Cependant, dans les rues de la capitale, on pense que cet accord permet aux agents russes de contrôler pleinement les flux de marchandises au détriment des douaniers centrafricains de la DGDDI. Dans un tel contexte, cette situation génère de nombreuses frustrations au sein de la fonction publique et des entreprises de transports locaux. Les partenaires clés du pays également ne voient pas d’un très bon œil cette tutelle des douanes par les Russes au profit du groupe paramilitaire WAGNER. Les mercenaires russes ne font en réalité que prendre le travail des douaniers centrafricains sans respecter les règles exigées par la DGDDI, et inventer de nouvelles taxes afin de se financer au détriment de l’État centrafricain.

Affaire à suivre…

 

Par Anselme Mbata

Journaliste rédacteur

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher