RCA : soulèvement populaire à Bagandou, le commissariat incendié, et la brigade de la gendarmerie pillée

Publié le 9 juillet 2020 , 9:10
Mis à jour le: 9 juillet 2020 9:17
commissariat de police de boda incendié
Comissariat de police de Bagandou  incendié.

 

Mbaïki, République centrafricaine, 09 juillet 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Mercredi 08 juillet, la tension est vive entre les populations locales et les forces de l’ordre à Bagandou, une ville située dans la préfecture de la Lobaye, au sud-ouest de la République centrafricaine. La brigade de la gendarmerie pillée, et le commissariat de police incendié.

 

D’après les premiers éléments d’information recueillis sur place, tout a commencé par une tentative d’arrestation d’un suspect d’une trentaine d’années recherché depuis plusieurs mois par la police nationale. L’homme, soupçonné d’avoir incendié une habitation privée dans la localité de Bagandou, a finalement été arrêté par les forces de l’ordre dans la journée du mercredi 8 juillet. Après son audition par les enquêteurs, il devrait être transféré à Mbaïki, capitale provinciale de la  Lobaye. Or, au moment de son transfèrement, à bord d’une moto, le suspect aurait provoqué un accident,  et tentait de s’échapper.

Cependant, le policier qui l’a  escorté sur la moto faisait des sommations en vain pour le dissuader. L’homme prenait le large, et l’agent de la police se voyait dans l’incapacité de le rattraper. Finalement, il tire sur lui avec son fusil d’assaut, et l’homme succombe sur place.

Informées de la nouvelle, les populations locales se sont soulevées pour manifester leur mécontentement contre l’assassinat du suspect. Ainsi, dans la nuit du mercredi à jeudi, la brigade de la gendarmerie a été pillée, et le commissariat de police incendié.

Pour l’heure, une équipe mixte d’intervention de la gendarmerie et de la police est en route pour se rendre à Bagandou afin de ramener la paix et la sécurité dans la zone.

 

Copyright2020CNC

Aucun article à afficher