RCA : scandale du détournement des fonds à l’hôpital préfectoral de Bouar

Publié le 25 novembre 2020 , 8:21
Mis à jour le: 25 novembre 2020 8:21
Docteur Napoléon Nomlo
Docteur Napoléon Nomlo, médecin chef de l’hôppital district de Bouar

 

Bouar, République centrafricaine, mercredi, 25 novembre 2020, 08:59:49 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Depuis quelques mois, voir des années, l’hôpital district de Bouar, capitale provinciale de la Nana-Mambéré, au nord-ouest de la République centrafricaine, est au cœur d’un scandale dé détournement présumé des fonds publics et du matériel, y compris des médicaments et des consommables, impliquant l’actuel médecin-chef de l’hôpital district de Bouar ainsi que l’ancien chef de district sanitaire de Bouar – Baoro.  

 

Dans ce scandale présumé, le personnel sanitaire et les partenaires de l’hôpital de Bouar exigent tout simplement la transparence et la justice. Selon eux, il va du crédit de la République centrafricaine vis-à-vis des partenaires financiers comme la banque mondiale, ou encore le FMI, sans oublier certaines ONG internationales qui nous appuient.

En effet, il y a quelques semaines, le nouveau chef sanitaire de district de Bouar – Baoro,  lors de sa prise de fonction, s’est retrouvé face à de nombreux défis, notamment logistiques, sanitaires et financiers auxquels il doit s’affronter.

Contrairement à ce que son prédécesseur, docteur Odilon  lui faisait savoir, le solde bancaire de l’hôpital de Bouar est au rouge alors que celui-ci lui avait indiqué qu’une somme de 4 millions de francs CFA serait disponible. Et ce n’est pas tout!  Quelques semaines plutôt, cet ancien chef sanitaire de district de Bouar Baoro, affecté en urgence au centre hospitalier de Pétévo dans le sixième arrondissement de Bangui,  a été cité dans une affaire du détournement des fonds destinés à la surveillance et la lutte contre les maladies épidémiologiques, suscitant la colère des partenaires  qui réclament la transparence et la justice.

Pendant ce temps, le médecin-chef de l’hôpital de Bouar, Docteur Napoléon Nomlo est lui aussi cité  dans de nombreux cas du détournement des matériels, des médicaments et des consommables offerts par des partenaires internationaux. Les premiers éléments de l’audit estiment les dommages causés à plus de 100 millions de francs CFA, car les motocyclettes, les groupes électrogènes et même les médicaments offerts à l’hôpital sont systématiquement détournés à des fins personnelles. Face à la gravité de l’affaire,  le coordonnateur du projet SENI a ordonné depuis la semaine dernière,  un audit, mais le médecin-chef n’a pas voulu se laisser débusquer. Il a engagé la bagarre avec l’un des auditeurs au sein de l’hôpital en plein jour.

Il y a lieu de rappeler que le docteur Napoléon Nomlo, à l’époque Étudiant en 2007,  avait intégré l’école spéciale de formation des officiers active (ESFOA). Un mois plus tard, il avait pris la fuite pour regagner ses parents. À cette époque, l’homme avait déclaré qu’il avait subi de mauvais traitements de  la part des instructeurs. Mais à notre grande surprise, cet homme qui est devenu aujourd’hui médecin, est très brutal avec ses collègues. Nombreux sont ceux qui dénoncent cela.

Pour l’heure, le ministère de la Santé n’a pas encore réagi sur cette affaire.

Affaire à suivre.

 

Par Gervais LENGA

Journaliste rédacteur, correspondant du CNC à Bouar

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +1 438 923 5892

alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher