RCA : recensement électoral, un superviseur de l’ÂNE tué à Ippy

Publié le 12 août 2020 , 4:38
Mis à jour le: 12 août 2020 5:35
5 combattants de la seleka avec leurs armes
Les combattants rebelles de l’UPC.

 

Bambari, République centrafricaine, mercredi 12 août 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique ).

Il s’appelle Steve Régis Leppa, superviseur d’un centre d’enrôlement des électeurs dans la localité d’Ippy, située à  496 kilomètres de Bangui. Il serait assassiné dans des circonstances troubles.

 

Selon des sources officielles locales, son décès est survenu ce mardi 11 août 2020 dans la région d’Ippy, située dans la préfecture de la Ouaka, au centre de la République centrafricaine.

On ignore les circonstances exactes de sa mort, mais tout porte à croire qu’il a été violemment agressé quelques minutes plutôt avant d’être transporté dans un état grave à l’hôpital de la Minusca situé à la périphérie de la ville d’Ippy. Grièvement blessé au visage, son décès a été malheureusement constaté quelques minutes plus tard par les médecins.

Transporté à Bambari, la dépouille de la victime est en cours d’acheminement à Bangui par la voie routière.

Pendant ce temps, au croisement Ndjoubissi, sur l’axe Ndassima, une équipe des agents recenseurs et agents tablettes de l’ÂNE ont été interceptés par ces mêmes rebelles de l’unité pour la paix en Centrafrique (UPC). Ils ont été dépouillés totalement par les malfrats qui ont confisqué également toutes les tablettes en leur possession.

 

Rappelons que le chef d’État major et coordonnateur de l’UPC, l’autoproclamé général d’armée Ali Darassa est aussi conseillé en matière de sécurité du Premier ministre Firmin NGRÉBADA. Il est l’un des signataires de l’accord politique pour la paix et la réconciliation nationale en République centrafricaine (APPR-RCA) du 06 février 2019.

Le mois dernier, il a été invité discrètement à Bangui par les autorités nationales afin de négocier avec lui son grand retour dans la ville de Bambari. Ce qui a profondément choqué l’opinion nationale qui a appelé à une ville morte dans le pays la semaine dernière.

 

Bertrand Yékoua

Copyright2020CNC

Aucun article à afficher