RCA : réaction du parti URCA suite au communiqué de la Minusca « accusant le député MIZEDIO Ernest »

Publié le 24 octobre 2020 , 5:35
Mis à jour le: 24 octobre 2020 5:35

 

 

Bangui, République centrafricaine, samedi, 24 octobre 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique). Dans un communiqué de presse publié par la mission des nations-unies en Centrafrique (Minusca), accusant le député d’Obo 1 de « Colporter des Mensonges » suite à sa déclaration publique faisant état d’une connivence entre les rebelles de l’UPC basé dans le Haut-Mbomou et les casques-bleus marocains de la Minusca, le parti de l’Union pour le renouveau centrafricain (URCA) s’indigne contre ce communiqué de la Minusca, et met en garde à son tour cette Institution onusienne de tout ce qui pourra advenir au député MIZEDIO.

 

UNION POUR LE RENOUVEAU CENTRAFRICAIN

Rassemblement – Paix – Développement

Logo du parti Union pour le renouveau centrafricain (URCA) de l'honorable député Anicet Georges Dologuelé.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Par voie de presse la MINUSCA a accusé le député de la nation MIZEDIO Ernest, député URCA de Obo 1 de « Colporter des Mensonges ». La MINUSCA termine son communiqué en mettant en garde l’honorable député.

« La MINUSCA met en garde l’Honorable Ernest Mizedio contre toute tentative de saper la cohésion entre la MINUSCA et les populations du Haut Mbomou et se réserve le droit de porter cette campagne de haine au plus haut niveau national et international »

L’URCA à travers son Président, ses instances et ses militants prend note de la menace ouvertement proférée.

L’URCA informe l’opinion nationale et internationale qu’elle tiendra pour responsable la MINUSCA de tout ce qui pourra advenir au député MIZEDIO.

Si la MINUSCA est en mal de reconnaissance au sein de la population de la localité, elle peut légitimement questionner l’action des contingents déployés sur place. La cohésion avec la population locale ne se décrète pas. Elle se crée, s’entretient et se mérite. Le contingent Portugais l’a démontré à Bambari.

Le peuple Centrafricain a encore en mémoire, qu’il y a un an, l’UPC n’était pas présent dans le Haut-Mbomou. Les enlèvements du député URCA Albert Guinimonguimi ainsi que de l’équipe de vaccinale conduite par le docteur Ledoux BOKOï sont encore dans les mémoires.

Nous n’oublions pas la résistance héroïque des FACAs face à l’invasion de l’UPC. Ces braves fils du pays ont seuls, sans soutien réussi l’exploit de capturer des combattants de l’UPC. Arrestation dont la MINUSCA entend indument s’attribuer le mérite.

L’URCA exprime tout son soutien au député de la nation MIZEDIO Ernest. La défense des populations est un devoir face à l’oppression concertée.

Fait à Paris, le 24/10/2020

Le président fédéral

Wilfriedo Mescheba

 

Aucun article à afficher