RCA : qui sont les mercenaires présents en Centrafrique

Publié le 3 juillet 2020 , 2:09
Mis à jour le: 3 juillet 2020 2:11
Au milieu des merceniares russes, le chef rebelle Ali Darassa.
Au milieu des mercenaires russes, le mercenaire chef rebelle Ali Darassa.

 

Bangui, République centrafricaine, 03 juillet 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Presque chaque jour dans une certaine presse, celle qui confond sensation et information, il est question de mercenaires qui prépareraient un coup d’état pour déstabiliser le pays. Mais en fait, quest-ce quun mercenaire ? Quelle différence avec les militaires ? Qui sont les militaires et qui sont les mercenaires en Centrafrique ?

 

Un mercenaire n’est pas un militaire, il n’appartient pas à une armée régulière. Il ne porte pas le treillis que portent les militaires de son pays. Un mercenaire n’est pas le soldat d’une armée, c’est un civil qui porte des armes, spécialement recruté pour une mission et pour une période déterminée. Il se vend au plus offrant, peu importe la cause. Un mercenaire travaille pour lui, à son profit, ou pour les sociétés privées spécialisées.

Un militaire, quant à lui, appartient aux forces armées nationales, dont il porte l’uniforme, et il se conforme à leurs statuts. Au pays de Boganda, aujourd’hui, les militaires sont les FACA, les soldats de l’EUTM, de la MINUSCA et du DETAO. Leurs missions sont clairement définies au profit de la RCA, leurs effectifs sont connus à l’unité près et communiqués au gouvernement. Les légionnaires français dont on parle tant sont des militaires de l’armée française, ce ne sont donc pas des mercenaires.

Mais alors qui sont les mercenaires en Centrafrique ? Où sont-ils ?

Croyez-vous que les Russes en armes que vous croisez en RCA soient des militaires et qu’ils appartiennent à des unités de l’armée russe ? Non. Ce sont des civils, anciens militaires pour certains, qui appartiennent tous à la société privée spécialisée Wagner.

La société Wagner n’est autre qu’une société de mercenariat qui profite de la terre de Boganda. Ils sont aussi en Libye et en Syrie. Ceux qui étaient présents au Soudan viennent d’arriver à Berengo car ils gênent la diplomatie soudanaise. Que viennent faire tous ces mercenaires présents à l’intérieur de nos frontières ?

Ces mercenaires à la solde de Wagner vont de pays en pays pour combattre ou plutôt déstabiliser les pays dans lesquels ils se trouvent. Dans quel but ?

Force est de constater que la Centrafrique attire par ses richesses toutes sortes d’individus ou de sociétés avides de s’enrichir. Quoi de mieux que de venir en RCA piller les ressources de diamants, d’or. Facile pour des mercenaires qui ne sont pas des combattants légaux comme les militaires, facile pour des sociétés privées armées qui utilisent ces « homme-guerre » pour atteindre leurs objectifs par la violence.

Décidément, avec les problèmes qu’endure la République centrafricaine, il faut en plus que certains journalistes mentent au peuple centrafricain ! Qu’ils cherchent à leur faire passer des militaires pour des mercenaires et des vrais mercenaires pour de braves soldats ! Le milieu de la presse est une bataille à ciel ouvert où les fausses informations se propagent plus vite que la maladie du coronavirus. Certes, elles ne tuent pas mais elles font plus de mal à la population qui ne parvient à s’en protéger.

Le métier de journaliste est d’informer pas l’inverse. Et si certains journalistes font des tripatouillages avec la vérité, n’oublions pas pour autant que la grande majorité des journalistes exercent leur métier avec professionnalisme. En tout cas, aussi bizarre que cela puisse paraitre, certains auteurs ne sont nullement inquiétés pour leur mensonges. Incroyable mais vrai.

 

Adama Bria

Copyright2020CNC

 

 

Aucun article à afficher