RCA : quand Touadera désapprouve les soldats FACA et projette de recruter 600 miliciens d’autodéfense

Publié le 1 mars 2021 , 3:25
Mis à jour le: 1 mars 2021 3:25
Des miliciens d'autodéfense du quartier PK5 dans le troisième arrondissement de Bangui. CopyrightCNC.
Des miliciens d’autodéfense du quartier PK5 dans le troisième arrondissement de Bangui. CopyrightCNC.

 

Bangui, République centrafricaine, lundi, 1er mars 2021, 09:22:13 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Ceci n’est pas une blague, encore moins de l’amusement. C’est ce qui ressort de l’entretien du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA avec l’imam de la mosquée centrale  de Bangui il y a quelques jours. Il exprime sa volonté d’incorporer, en plus de ceux qui sont en formation au camp Kassaï, au moins 600 miliciens venus du PK5 ou d’ailleurs. Pour cause, il dit n’avoir plus confiance à plus de la moitié des militaires actuels  qui ne « tardent pas à fuir » face aux rebelles.

 

 

Quand c’est le chef de l’État qui parle, il faut prendre au sérieux. Après la ministre de la Défense, madame Marie-Noëlle KOYARA qui avait exprimé sa volonté de remplacer les militaires de l’armée nationale qui assurent sa sécurité rapprochée par des soldats rwandais, c’est le tour du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA de désapprouver ouvertement les éléments de son armée régulière au profit des « bandits » du quartier KM5. Il l’a dit et redit à son entourage, et récemment à l’Imam de la mosquée centrale.

D’après lui, les soldats actuels de l’armée nationale ne « sont que des peureux » et « fuyards ». Il répète clairement ce que le haut représentant du secrétaire général de l’ONU en République centrafricaine, Monsieur Mankeur Ndiaye  avait déclaré devant le conseil de sécurité le mois dernier.

Et ce n’est pas tout ! Il disait même à l’imam de recruter à Ndélé ou à Birao, si le nombre qu’il demande n’est pas atteint à Bangui. Ces jeunes, selon lui, seront admis au centre de formation au camp Kassaï, puis dès leur sortie de formation, ils seront déployés au côté des mercenaires russes pour permettre la libération totale du pays.

Affaire à suivre…

 

Par Gisèle MOLOMA

Journaliste politique

Alain Nzilo

Directeur de publication

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher