RCA : quand le DG de la société libanaise Almadina s’indigne contre les policiers et tape sur leur dos en écrivant au Président Touadera

Publié le 13 octobre 2020 , 11:14
Mis à jour le: 13 octobre 2020 11:14
Le colonel Bienvenu Nguimalé, Directeur de l'immigration. Photo d'archives.
Le colonel Bienvenu Nguimalé, Directeur de l’immigration. Photo d’archives.

 

 

Bangui, République centrafricaine, mardi, 13 octobre 2020, 17:08:59 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Alors que le bras de fer entre les députés, le collectif 4500 et la société Almadina se poursuit autour des prix de la carte nationale d’identité et de séjour, le DG de la société libanaise Almadina, dans une  note adressée au chef de l’État Faustin Archange TOUADERA, au Premier ministre Firmin Ngrebada et au ministre de la Sécurité publique Henri Wanzet Linguissara, s’indigne contre le comportement du Directeur de l’immigration et l’émigration, mais également du commissaire de l’aéroport qu’ils accusent d’avoir torpillé ses affaires. L’homme sollicite de nouveaux marchés de confections des documents officiels dans tous les ministères, y compris celui de la production des actes de naissances et de nationalité centrafricaine. Et ce n’est pas tout!

 

Dans la première correspondance en date du 30 septembre, adressée au ministre de la Sécurité publique Henri Wanzet Linguissara, et  intitulé »l’octroi illégal des visas  au personnel des ONG », le Directeur général de la société libanaise Almadina, monsieur Aziz Nassour    se plaignait du Directeur de l’immigration  qui, selon lui, ne devrait pas  continuer à délivrer des visas  gratuitement au personnel des ONG.

« Depuis le démarrage du projet il y a un an,  nous avons consenti des  investissements énormes  sans retour jusqu’à la date d’aujourd’hui, c’est pourquoi je vous serais gré de  d’instruire le Directeur général adjoint de l’immigration de mettre un terme à cette pratique illégale. Ce qui constitue un véritable handicap pour notre projet », a écrit monsieur Aziz Nassour.  Et  ce n’est pas tout, le 02 octobre, l’homme saisit directement le chef de l’État Faustin Archange TOUADERA  en ce terme :

« Malgré les plaintes contre le directeur adjoint de la police en charge de l’immigration, le commissaire principal Bienvenu Paterne Nguimalé, concernant la délivrance de l’attestation de dépôt  de carte de séjour à durée indéterminée jusqu’à l’obtention de la carte de séjour, ce dernier continue d’en délivrer »,  regrette Monsieur Aziz Nassour qui, dans sa correspondance,  qualifie cela comme Un manque à gagner pour la société Almadina qui nécessite,  selon lui,  un effort supplémentaire des autorités. Et ce n’est pas fini, il continue, cette fois dans une correspondance adressée au ministre de la sécurité publique dans laquelle il qualifie de plus grave  le fait que le commissaire de l’aéroport, Monsieur « Cédric Ngbalanga se  rend complice puisse qu’il laisse les voyageurs embarqués  ou descendre de l’avion avec  l’ancienne carte de séjour ».

Pour le DG Aziz Nassour, les deux responsables de la police  de l’immigration auraient fait cela dans le but de gagner quelque chose dans leur poche. En conséquence, il saisit le Premier ministre Firmin NGRÉBADA pour obtenir l’extension de son marché  dans tous les départements  de l’État, allant jusqu’à proposer la  confection des actes de naissance et des certificats de nationalité centrafricaine.

Affaire à suivre.

 

  1. Y. Ibrahim

Journaliste rédacteur

Tél. : 70 13 39 97

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher