RCA :quand des hommes lourdement armés sèment la panique au village Kpokorota sur l’axe Bouar-Baoro

Publié le 26 juillet 2020 , 1:02
Mis à jour le: 26 juillet 2020 1:02
les combattants rebelles de l'UPC
Les combattants rebelles de l’ex-coalition Seleka.

 

Bouar, République centrafricaine, 26 juillet 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Situé à environ 35 kilomètres de Bouar sur l’axe Baoro, dans la préfecture de la Nana-Mambéré, le village Kpokorota a été la cible d’une bande armée dans la nuit du vendredi à samedi 25 juillet. Des circulations ont été brièvement interrompues sur la RN1, et des automobilistes ont également été agressés et enlevés par les assaillants.

 

Vendredi 24 juillet, vers 19 heures, un groupe des individus lourdement armés ont semé la panique au village Kpokoroka, situé  sur la route nationale n°1, tronçon Bouar-Baoro. Les assaillants, qui sont sortis à la veille du marché hebdomadaire de Kpokorota , auraient pillé un camion en provenance de Bouar avant d’enlever deux personnes, un homme et une femme. Quelques heures plus tard, ces mêmes assaillants sont signalés à Ngaïdoua, un village situé à 5 kilomètres de Kpokorota sur l’axe Baoro, où ils ont fait des sommations partout sans faire des dégâts.

Informés de leur présence, les soldats FACA sont intervenus sur place pour sécuriser la zone et pourchasser les assaillants, soupçonnés d’être des combattants rebelles de 3R. On ignore si des suspects ont été interpellés, mais une source sécuritaire locale confirme à CNC que les otages auraient été libérés par les FACA.

Pour l’heure, le calme est revenu dans les deux villages avec la présence renforcée des soldats Faca qui sécurisent la zone.

Rappelons que le bitumage de la route Bouar – Baoro touche presque à sa fin, et le goudron arrive déjà à 300 mètres du village Kpokorota.

 

Gervais Lenga

Copyright2020CNC

Aucun article à afficher