RCA : profonde discorde au sein de la police suite à la conférence de presse du DG Bienvenu Zokoué.

Publié le 20 avril 2019 , 7:27
Mis à jour le: 20 avril 2019 7:34
Le ministre Henri Wanzet Linguissara

 

 

Bangui (Corbeaunews) – Une dizaine des officiers supérieurs de la police centrafricaine, dans un entretien tenu à Bangui ce vendredi 19 avril 2019, ont fermement condamné les propos tenus par leur Directeur général Bienvenu Zokoué à l’égard de son ministre de tutelle Henri Wanzet Linguissara.

 

Alors que le parquet de Bangui vient de contester une partie des allégations du Directeur général de la Police tenue lors de sa conférence de presse du mercredi dernier concernant le dossier de huit (8) faussaires présumés camerounais, une dizaine des officiers supérieurs de la police centrafricaine, après leur entretien du vendredi dernier, ont fermement condamné les propos injurieux tenus par le colonel bienvenu Zokoué à l’égard de son ministre de tutelle Henri Wanzet Linguissara.

Lors de leur entretien du vendredi dernier, ces officiers supérieurs ont pris rendez-vous de se retrouver la semaine prochaine à Bangui pour des conduites à tenir.

Pour ces derniers, le colonel Bienvenu Zokoué est un gardien de la paix. Il n’a jamais fréquenté une école des officiers de police.

Passant du gardien de la paix au grade du capitaine de la police suite à l’obtention de son diplôme de capacité en droit de l’Université de Bangui, le colonel Bienvenu Zokoué a eu la chance d’être positionné directeur de la CNS avant d’être bombardé colonel et directeur de l’Office centrafricain de répression du banditisme (OCRB).

Nommé dans la foulée Directeur général de la police centrafricaine, le colonel Bienvenu Zokoué, après les événements de Bambari, demande à ce qu’on le passe au grade du général de la police, selon une source proche du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA.

Même si d’aucuns le considèrent plutôt comme un homme politique qu’un policier, le colonel bienvenu zokoué lutte depuis plusieurs mois le poste du ministre de la Sécurité publique, même s’il s’agit de jouer à quitte ou double.

D’après un commissaire à l’OCRB, le cursus aux dents-de-scie du colonel Bienvenu Zokoué ne joue pas à sa faveur pour un poste du ministre en République centrafricaine. Peut-être va-t-il jouer la carte familiale ? S’interroge-t-il .

Affaire à suivre…

 

Copyright2019CNC.