RCA : présidentielle du 27 décembre, près d’une dizaine des candidats ont déjà déposé leur dossier dimanche

Publié le 2 novembre 2020 , 4:25
Mis à jour le: 2 novembre 2020 4:25
Vue externe de la clôture du siège de l'autorité nationale des élections à Bangui. Photo CNC / Mickael Kossi.
Vue externe de la clôture du siège de l’autorité nationale des élections à Bangui. Photo CNC / Mickael Kossi.

 

Bangui, République centrafricaine, lundi, 2 novembre 2020, 10:16:47 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Pour la seule journée du dimanche 1er novembre, près d’une dizaine des dossiers de candidatures  ont été déposés auprès de l’autorité nationale des élections (ÂNE). Pour chacun des huit postulants qui ont déposé leur dossier ce jour, le numéro attribué serait un signe particulier, un porteur de bonheur.

 

Si le chef de l’État Faustin Archange TOUADERA, candidat à sa propre succession pour un second mandat  décroche la première place sur la liste des candidats à la présidentielle du 27 décembre 2020, l’opposant Anicet Georges Dologuélé, Président du parti Union pour le renouveau centrafricain (URCA) récupère la deuxième place, tandis que  Martin Ziguélé, Président du mouvement de libération du peuple centrafricain se contente de la troisième place, le numéro 4 est attribué à Monsieur Sylvain Patassé, le numéro 5 à  Mahamat Kamoun, le numéro 6 à  Augustin AGOU, le numéro 7 à  Crépin Mboli Goumba  et Dr Serge Ghislain Djorie  est au numéro 8.

Pour l’opposant Anicet Georges Dologuélé, ce n’est pas le numéro 1 qui gagne forcement les élections : «  la preuve en est que j’était .le numéro 1 la dernière fois, je n’ai pas gagné. Donc,  j’ai bien voulu céder ce numéro 1 tant convoité  pour avoir le numéro 2.

Cependant, l’honorable député de Ngaoundaye, Bernard Dilla, qui représente  avec un mandat le candidat Martin Ziguélé, explique de son côté qu’ils attendaient ce moment avec beaucoup de palpitations : «  parce que  notre pays, en ce moment, a besoin d’un changement réel, et nous voulons proposer ce changement au peuple centrafricain. Et donc aujourd’hui c’est le début  d’une nouvelle marche »..

Au même moment, le numéro 4, monsieur Sylvain Patassé se dit satisfait, et déclare que tout est correct de son côté.

L’ex-Premier ministre Mahamat Kamoun, qui décroche la cinquième place, a été représenté par son secrétaire général, Monsieur  Roger Steve Kénguiela  qui  exprime également sa joie avant de déclarer que c’est un bon exercice avec plaisir

pendant ce temps, l’honorable Augustin Agou, candidat inscrit au numéro 6,  déclare de son côté  sa position à la sixième place est un signe de Dieu.

« C’est ce qui me réjouit parce que vous savez très bien que Dieu avait créé le monde  pendant six jours, et le septième jour il s’est reposé. Si je suis candidat numéro six, ça dit beaucoup de choses  », a déclaré monsieur Augustin AGOU.

Pour maître Crépin Mboli Goumba, le numéro sept qui lui a été attribué c’est un bon choix.

« Comme un signe du destin, je suis  numéro 7. Quelques disait ici que  comme Cristiano Ronaldo, mais  moi qui suis croyant, c’est le chiffre parfait, pour ceux qui connaissent un peu la bible », a déclaré maître Crépin Mboli Goumba.

À la huitième place,  Dr Serge Ghislain Djorie. Pour ce chercheur médical, ex-officier de l’armée nationale, pour lui, c’est un exercice facile  qu’on leur a donné la liste des pièces à fournir, et en tant que citoyen, il a pu constituer son dossier qu’il a pu déposer ce je ou.

Notons que les candidatures déposées à l’autorité nationale des élections sont transmises immédiatement à la Cour constitutionnelle pour la validation ou non par les juges de cette haute institution judiciaire  du pays.

Par Anselme Mbata

Journaliste rédacteur

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher