RCA : poursuite du désarmement volontaire dans le troisième arrondissement de  Bangui

Publié le 23 octobre 2020 , 4:58
Mis à jour le: 23 octobre 2020 4:58
Des miliciens d'autodéfense du KM5 de Bangui. CopyrightCNC.
Des miliciens d’autodéfense du KM5 de Bangui. CopyrightCNC.

 

Bangui, République centrafricaine, vendredi, 23 octobre 2020, 10:51:24 ( Corbeaunews-Centrafrique ). À la date du jeudi 22 octobre 2020, au moins 600 personnes, dont 400 éléments d’autodéfense et  200 civils ont remis volontairement leurs armes au comité du désarmement du troisième arrondissement de Bangui. Des dizaines de fusils automatiques, 104 munitions et trois obus  ont été récoltés, selon le responsable de l’opération.

 

« Il y a un temps pour tout :  pour la guerre,  pour la paix, et un autre pour bâtir le pays. D’autant plus que nous sommes les fils de ce pays. Il est de notre devoir  de revoir les choses. Le peuple centrafricain a beaucoup souffert. Alors, nous avons jugé utile de venir faire  cette volonté de déposer ces armes », a déclaré monsieur  Abakar Zacaria, secrétaire général de la milice d’autodéfense du quartier Yassimandji, dans le troisième arrondissement de Bangui. D’après lui, les noms de tous les Comzone est désormais changé  par les ambassadeurs de la paix.

Pour monsieur Mohamed  Ahamat, un représentant d’un groupe d’autodéfense du KM5, il est désormais inutile de faire la guerre dans le pays, particulièrement dans le troisième arrondissement.

« Je ne veux plus toucher aux armes, c’est pourquoi je les restitue  pour que la paix revienne en Centrafrique », a-t-il ajouté.

Notons qu’après les remises de ces armes, une trentaine des jeunes se sont enregistrés pour  préciser ce qu’ils désirent  faire à la suite de leur démobilisation.

Pour le ministre du Désarmement Maxime Mokome, il est important que ces ex-combattants puissent  retrouver leur place dans la société. Que chacun d’entre eux trouve  quelque chose à faire  pour s’occuper  de ses enfants.

« Hier, on vous contait parmi les gens qui détruisent le pays.  Aujourd’hui, vous êtes parmi  ceux qui doivent construire le pays. À partir d’aujourd’hui,  plus de crépitement d’armes au KM5.  C’est mieux de dialoguer entre nous. Je  vous promets, entant que jeunes,  je ferai de mon mieux pour que vous  retrouviez votre place dans la société. Que chacun de vous trouve  quelque chose à faire et s’occuper de ses enfants », a déclaré le ministre.

Rappelons que cette opération est la deuxième phase du désarmement dans le troisième arrondissement de Bangui.

 

  1. Y. Ibrahim

Journaliste rédacteur

Tél. : 70 13 39 97

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher