RCA : pour les mercenaires russes, le dédouanement des marchandises doit se faire désormais aux postes-frontières

Publié le 20 mai 2021 , 10:26
Mis à jour le: 20 mai 2021 10:26
Au poste de douane de Béloko un douanier assisté d'un agent russe de la mission économique russe
Au poste de douane de Béloko un douanier assisté d’un agent russe de la mission économique russe

 

Bangui, République centrafricaine, vendredi, 21 mai 2021 ( Corbeaunews-Centrafrique). C’est désormais officiel ! Après l’armée nationale, la gendarmerie et la police, les mercenaires russes de la société Wagner sont désormais intégrés dans le service de la douane centrafricaine. Selon le protocole  de collaboration  entre le ministère centrafricain des finances, représenté par le ministre Dondra,  et « la mission économique russe », représenté par monsieur Jury LIAMKINE , conseiller russe du chef de l’État Faustin Archange Touadera en matière de l’économie, ce nouvel ongle de coopération à multiples avantages, vise avant tout à privilégier la lutte contre la fraude en matière de transit et ensuite,  à améliorer les recettes fiscales du pays. La mission exige des autorités la relocalisation de tout le service du dédouanement aux postes frontières, c’est-à-dire à Béloko, Bang et autres.

 

D’après le titre 1 et 2 du protocole, le ministère des Finances et du Budget s’engage à interdire le transport des minuties, notamment, les marchandises embarquées en surplus sur les conteneurs scellés; les achats frontaliers faits par le secteur informel qui doivent désormais faire l’objet de la perception systématique des droits et taxes à la recette des Douanes de BÉLOKO.

À ce titre, le protocole mentionne que toute marchandise en circulation sur le territoire centrafricaine et placée sous le régime douanier de transit ne peut subir aucune manipulation en cours de route, si ce n’est que celle autorisée par la réglementation douanière.

Ainsi, en vue de renforcer la surveillance et lutter contre la contrebande, le dédouanement doit se faire désormais aux postes douaniers des frontières, et que tous les sites douaniers abritant le Service des recettes sont munis d’un système de vidéo surveillance.

À cet effet, la Mission économique s’engage à doter la Direction générale des Douanes et droits indirects, dès lors que le ministère centrafricain des Finances et du Budget exprime le besoin, avec des équipements de vidéo surveillance.

Pour un cadre du Trésor public contacté par CNC, « le protocole a été rédigé par les russes eux-mêmes si bien qu’ils conditionnent les engagements qui sont les leurs. C’est pas gentil de leur part. S’ils veulent nous aider, ils n’ont qu’à nous aider avec les équipements sans les conditionner ». 

Cependant, sur les réseaux sociaux, la présence des mercenaires russes aux côtés des douaniers centrafricains suscite de nombreuses controverses, la plupart rejettent ce protocole imposé au chef de l’État par les patrons russes de la société Wagner.

„C’est une nouvelle colonisation. Et après? Le service des eaux et forêts et la police municipale , s’alarme un internaute.

 

Par Gisèle MOLOMA

Journaliste politique

Alain Nzilo

Directeur de publication

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher