RCA : ÖNDO PLUS, un joyau national officiellement lancé à RAFAI par le gouvernement

Publié le 12 mars 2020 , 11:29
Mis à jour le: 12 mars 2020 11:29
Lancement du projet Londo dans la sous-préfecture de Rafaï par le Gouvernement
Le gouvernement et la Banque mondiale, principal bailleur du projet LÖNDO PLUS,  posent ici l’acte très symbolique au profit de l’école primaire publique d’Agoumar..

 

 

 

Rafaï (République centrafricaine ) – Des actions de reconstruction reviennent progressivement au profit de tout le pays. Le dimanche 08 mars 2020, c’est à RAFAI dans le MBOMOU que le gouvernement a officiellement lancé la phase additionnelle du projet LÖNDO (LÖNDO PLUS) financé à hauteur de 100 millions de dollars USD par la Banque mondiale.

 

C’est le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération Félix MOLOUA, maître d’ouvrage du projet, qui en a donné le coup d’envoi, en présence de trois autres ministres, du Représentant résidant de la Banque mondiale en RCA et d’une population locale fortement mobilisée.

Coup de pelle pour les travaux HIMO, pose de la première pierre pour la construction de 03 salles de classe et des latrines à l’école primaire publique de la commune d’Agoumar, et aussi des adresses allant dans le sens de la paix, la reconstruction et le développement durable à la base, ont été les temps forts ayant marqué le lancement de LÖNDO PLUS au profit de 80 sous-préfectures en Centrafrique.

RAFAI est hautement honorée par cette activité gouvernementale. Son choix pour le lancement officiel de cette phase additionnelle de LÖNDO n’est motivé d’aucun critère spécial. Elle fait tout simplement partie des 14 premières sous-préfectures désignées pour bénéficier des dividendes de LÖNDO PLUS à savoir : les travaux à Haute Intensité de Main-d’œuvre dans l’entretien routier manuel et la construction et/ou réhabilitation des infrastructures communautaires prioritaires.

Cette sous-préfecture, à l’instar d’autres, a connu une période très difficile en 2018. Sur 63 villages qu’elle compte avec environ 30.000 habitants, 07 ont été décimés par de tristes faits répétés de destruction de la LRA, des Séléka et de certains nomades Peuhls. Aujourd’hui, la sous-préfecture traîne encore les séquelles : plus de 6000 déplacés internes, une population à forte majorité jeune mais en manque d’emploi, des dizaines de milliers d’élèves dans un environnement scolaire exsangue, qualitativement et quantitativement pauvre : insuffisance de bâtiments scolaires, manque criard d’enseignants qualifiés etc …..

Le projet LÖNDO PLUS va y créer 1500 emplois temporaires dans l’entretien routier manuel et déjà il vient d’en pourvoir les 375 premiers, ce qui d’après le maire de la ville de Rafai, ‘’ est très salutaire pour la réduction de la pauvreté et participe à la paix et à la reconstruction de cette sous-préfecture’’.

Aussi, une très bonne nouvelle pour la localité, LÖNDO PLUS va entamer à court terme la construction de 03 salles de classe plus des latrines à l’école primaire publique d’Agoumar (une commune de Rafai) , avant deux autres bâtiments scolaires : 03 salles de classe à l’école primaire publique de la commune de SELIM et le collègue d’enseignement secondaire de Rafai Centre. Tout ceci étant des besoins prioritaires exprimés à l’unanimité par les leaders locaux dans le cadre de la mise en œuvre de LÖNDO PLUS dans cette sous-préfecture. L’école primaire d’Agoumar avec ses 287 élèves cette année scolaire, a dans son enceinte,  certaines salles de classes en paille, vétustes dans lesquelles un nombre pléthorique d’enfants suivent les cours dans des conditions difficiles.

Pour le Représentant résident de la Banque mondiale en RCA, Han FRAETERS, dans son adresse à la population, le choix de ces leaders locaux est très bénéfique par son impact sur le système éducatif. Han FRAETERS est celui-là qui ne cesse de qualifier le projet LÖNDO de ‘’ lumière dans un tunnel noir’’ au regard de l’aide très positive qu’il apporte dans la vie des ménages en Centrafrique, surtout aux femmes qui représentent 40% des personnes vulnérables-cibles, bénéficiaires directs du projet. Les récents résultats d’une étude d’impact de ce projet faite par la Banque mondiale, ont donné des preuves inattaquables que ‘’LÖNDO améliore durablement la productivité des bénéficiaires avec une hausse d’environ 10% des revenus mensuels’’. La même étude a montré que ‘’ l’impact sur la productivité et le volume d’actifs des femmes membres des ménages les plus démunis est nettement plus faible’’. C’est pourquoi Han FRAETERS a annoncé à Rafai un nouveau cycle de financement de la Banque mondiale pour les cinq années à venir, avec comme groupe cible et objectif : la femme centrafricaine vulnérable et son autonomisation. Ceci, pour aider le gouvernement dans son programme de promotion de la femme.

Pour le ministre Félix MOLOUA qui a lancé cette phase additionnelle, ‘’ le projet LÖNDO a fait son chemin avec beaucoup de succès, ce qui a permis de passer à LÖNDO PLUS qui va aujourd’hui au-delà des THIMO’’. Il a saisi cette occasion pour remercier une fois de plus la Banque mondiale, la MINUSCA ainsi que l’équipe de mise en œuvre du projet, pour tous les efforts en continu qui concourent au bien-être de la population centrafricaine : vivre-ensemble, cohésion sociale, reconstruction socio-économique, ciment d’une paix durable.

LONDO PLUS se poursuivra jusqu’en 2024 avec des travaux d’entretien routier manuel et la construction et/ou réhabilitation des infrastructures communautaires prioritaires dans toutes les sous-préfectures du pays, de même que dans les 08 arrondissements de Bangui, la capitale. Il vise 120.000 bénéficiaires directs à recruter pour les travaux d’entretien routier manuel avec un ratio de 1500 bénéficiaires par sous-préfecture, payé chacun à 60.000 Fcfa en plus d’un vélo neuf pour 40 jours ouvrés. Si la paix est là, tout est possible.

Source : Cellule de Suivi-Evaluation –Communication Projet LÖNDO

Aucun article à afficher