RCA : note du désengagement et de clarification de l’UPC relative à la rencontre de Bangui

Publié le 1 août 2020 , 9:24
Mis à jour le: 1 août 2020 9:24

NOTE DU DÉSENGAGEMENT ET DE CLARIFICATION

 

L’unité pour la paix en Centrafrique (UPC), par la voix de son coordonnateur militaire, chef d’état-major, le général d’armée Ali Darassa Mahamat se désengage du procès verbal N” 0161/PM/DIRCAB 20 du huis clos entre le gouvernement, les garants, facilitateurs et le leader de l’UPC, établi et publié le 30 juillet 2020 par le gouvernement.

En effet, sur l’invitation du gouvernement et les garants, le général d’armée Ali Darassa Mahamat s’est rendu à Bangui avec sa délégation pour un huis clos sur l’APPR-RCA. Une fois arrivé à Bangui, le gouvernement a soumis un document déjà préparé en lui demandant d’amender et de signer Mais le général d’armée Ali Darassa a émis le souhait de bien parcourir le document avec son Staff avant de l’approuver.

A la deuxième rencontre, le général d’armée Ali Darassa Mahamat a désapprouvé le document qui lui a été soumis par le gouvernement et demande qu’il y’ait une discussion franche et correcte. C’est alors que les garants et facilitateurs de l’APPR-RCA ont invité le général d’armée Ali Darassa Mahamat au siège de l’Union Africaine (U A) pour trouver un compromis. Suite aux échanges entre le généra d’armée Ali Darassa Mahamat et les garants, un procès verbal équilibré a été soumis au gouvernement, mais le gouvernement lui aussi a son tour l’a désapprouvé.

Suite a cela, le gouvernement a établi un autre procès verbal que le général d’armée Ali Darassa Mahamat a aussi refusé de signer, car ses revendications ne figurent pas dans ce document C’est ainsi que le premier ministre, chef du gouvernement Firmin Ngrebada à proférer des menaces en présence des garants et facilitateurs à l’encontre du général

d’armée Ali Darassa Mahamat en lui disant, tant que ce procès verbal n’est pas signé, il ne partira pas de Bangui. C’est sous cette pression que le général d’armée Ali Darassa Mahamat a été contraint de signer ce document.

Le général d’armée Ali Darassa dénonce ce genre de pratique et attire l’attention de la communauté nationale et internationale sur ce

genre de dialogue à sens unique, qui risque de compromettre la nouvelle tenue d’une éventuelle rencontre des groupes politico-militaires signataires de l’APPR-RCA et le gouvernement

Le coordonnateur militaire, chef d’état-major de l’upc, le général d’armée Ali Darassa Mahamat réaffirme son engagement et sa volonté de progresser sur le chemin tracé par l’APPR-RCA signé le 06/02/2019 a Bangui.

Vive la RCA apaisée Vive la Paix

 

L Coordonnateur militaire, Chef d’État major de l’UPC, le Général d’armée Ali Darassa

Aucun article à afficher