RCA : Monsieur Zied Khalifa Zarzour  , ancien PDG de la société LAICO – RCA et l’hôtel Plazza interdisent de sortir du territoire national

Publié le 11 septembre 2021 , 8:13
Mis à jour le: 11 septembre 2021 8:13

 

Bangui, République centrafricaine, dimanche, 12 septembre 2021, 02:35:21 ( Corbeaunews-Centrafrique ). L’ancien Président directeur général de la société laïco- RCA et l’hôtel Ledger Plaza, le libyen Zied Khalifa Zarzour, soupçonné d’avoir faciliter l’évasion de Monsieur Amadou Yalo alias Colonel Daz de sa cellule de l’office central de répression du banditisme (OCRB) alors que celui-ci est poursuivi en justice pour atteinte à la sureté de l’État, est désormais interdit de sortir du territoire national par la justice centrafricaine.

Zied al-zarzour de ledger
Zied al-zarzour de ledger, PDG sortant de l’hôtel Ledger plazza de Bangui

 

C’est dans un message porté en date du 10 septembre 2021 et adressé aux agents de polices  des frontières, notamment au commissaire de l’aéroport de Bangui Mpoko que  le parquet général près tribunal de grande instance de Bangui a formellement suspendu le droit de quitter le territoire centrafricain à Monsieur Zied Khalifa Zarzour, ancien PDG de la société Laïco-RCA et de l’hôtel Ledger Plazza   de Bangui. Selon le parquet général, le motif ayant conduit le procureur général à prendre ces mesures serait la procédure judiciaire qui est en cours d’examen à l’encontre de l’intéressé.

 

À lire aussi : RCA : fuite de Monsieur Amadou Danzoumi Yalo, l’ombre du Libyen Ziad plane sur l’affaire

 

Rappelons que Monsieur Zied Khalifa Zarzour  a été limogé de son poste du président directeur général de la société Laïco-RCA  depuis l’année dernière. Mais son départ à la tête de ce groupe a été effectif que la semaine dernière  grâce à la visite d’une délégation ministérielle à Bangui qui a pu rencontrer et discuter avec le premier ministre Henri-Marie Dondra et le chef de l’État Faustin Archange Touadera.

Il faut noter au passage que Monsieur Zied Khalifa Zarzour   avait instauré sa propre mafia digne des colombiens dans le pays. Cette mafia avait soudoyé la quasi-totalité des autorités centrafricaines. Ce qui l’a poussé a affirmé  à tous son entourage qu’il était nommé conseiller spécial du chef de l’État Faustin Archange Touadera dont il ne cesse de lui faire des cadeaux spéciaux.

 

Par Anselme Mbata

Journaliste rédacteur

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher