RCA : Mboki, des commerçants en grève pour dénoncer le comportement criminel des éléments de l’UPC.

Publié le 28 août 2020 , 7:50
Mis à jour le: 28 août 2020 7:50
arrivée du chef rebelle Ali Darassa à Ngakobo le 21 août 2019 avec ses nombreux gardes du corps par bertrand yékoua du cnc
arrivée du chef rebelle Ali Darassa à Ngakobo le 21 août 2019. Crédit photo : Bertrand Yékoua / Corbeaunews.

 

Bangassou, République centrafricaine, vendredi 28 août 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Les commerçants de la ville de Mboki ont observé une grève générale de 72 heures depuis mercredi 26 août pour protester contre le comportement criminel des éléments rebelles de l’UPC dans leurs localités.

 

Selon le préfet de Haut-Mbomou Judes Ngayoko, l’objectif de cette grève des commerçants de Mboki serait de contraindre les combattants rebelles de l’unité pour la paix en Centrafrique (UPC) à cesser définitivement leurs exactions sur les populations civiles.

« Nous demandons à ces rebelles le respect de leur engagement contenu dans l’APPR-RCA afin de permettre à la population de Mboki de vaquer librement à leurs occupation», déclare un commerçant greviste qui ajoute par ailleurs que les rebelles de l’UPC constituent non seulement un frein à leurs activités commerciales, mais ils sont également les principaux auteurs des violences gratuites sur les paisibles populations.

Rappelons que le 15 août dernier, un commerçant de 47 ans avait été assassiné par des individus armés identifiés par les populations locales comme des rebelles de l’UPC à 18 kilomètres de la ville d’Obo sur l’axe Bambouti. Ces mêmes rebelles seraient également à l’origine du kidnapping le 13 août dernier du docteur Blaise BEKOY  et des agents de vaccination, ainsi que celui de l’honorable député d’Obo 2 Albert Guinimonguimi  et des agents recenseurs.

 

Copyright2020CNC

Aucun article à afficher