RCA : l’Ouham-Péndé, les 3R multiplient des exactions sur les civiles, une femme enceinte assassinée

Publié le 14 juin 2021 , 9:21
Mis à jour le: 14 juin 2021 9:21

Bangui, République centrafricaine, mardi, 15 juin 2021, 03:37:59 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Après l’incendie de plusieurs motocyclettes appartenant aux particuliers la semaine dernière, les rebelles de 3R, membres de la coalition des patriotes pour le changement (CPC) multiplient des exactions sur les populations civiles. Ce lundi 14 juin, dans la matinée, le corps sans vie d’une femme enceinte a été retrouvé au bord de la route, plus précisément au village djoungou, situé à 5 kilomètres de goûter, sur l’axe Bocaranga Bozoum, dans la préfecture de l’Ouham-Péndé. 

Les combattants des 3R sur leurs motos avec des armes
Les combattants des 3R sur leurs motos avec des armes

 

Selon les témoignages recueillis auprès de certains témoins, la femme enceinte serait habitante du village goûter, situé à environ 40 kilomètres de Bocaranga sur l’axe Bozoum. Elle a été éventrée  par les rebelles de 3R alors que ces derniers seraient de passage dans la localité de djoungou.

Cet assassinat intervient 48 heures après que les rebelles ont mis le feu à plus de huit motocyclettes sur l’axe Bocaranga  – bang la semaine dernière.

D’après les mêmes sources,  le mardi 8 juin 2021,  sur l’axe Bang  via Man, environ 5 motocyclettes avaient été calcinées par les rebelles. Deux jours plus tard, on signale l’incendie de plus de deux motos par les mêmes rebelles.

Pour l’heure, la peur s’empare de la localité à cause de la présence massive des rebelles du CPC qui n’hésitent plus désormais à commettre des exactions sur les civils.

 

Rappelons qu’il y a près de deux semaines, deux camions  de 10 et 12 roues transportant des bois et des carburants ont été incendiés par les mêmes rebelles  non loin de la sous-préfecture de Ngaoundaye, au nord-ouest de la RCA.

 

Copyright2021CNC

Aucun article à afficher