RCA : l’ex-chef d’État de transition Michel Am-Nondokro DJOTODIA s’apprête à s’envoler pour Bokologbo

Publié le 1 octobre 2020 , 6:06
Mis à jour le: 1 octobre 2020 6:06
L'ancien chef d'État de transition Michel Djotodia.
L’ancien chef d’État de transition Michel Djotodia.

Bangui, République centrafricaine, jeudi, 01 octobre 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique). Prévu pour ce mercredi 30 septembre, le vol aérien de l’ex-chef d’État de transition Michel Am-Nondokro DJOTODIA, qui devrait se rendre hier au village Bokologbo pour y rencontrer le chef rebelle Ali Darassa a été reporté pour ce jeudi 1er octobre en raison des conditions météorologiques, a-t-on appris de source proche de la présidence de la République.

 

L’ex-chef de l’État de transition Michel Am-Nondokro DJOTODIA, après son retour à Bangui, a été reçu à triple reprise par le Président Faustin Archange TOUADERA au palais de la renaissance à Bangui. Après la première rencontre, l’homme avait informé l’opinion nationale et internationale qu’il fera une tournée dans les villes de province afin de rencontrer tous les leaders des groupes armés, y compris le mercenaire tchadien Mahamat Alkhatim, chef d’État major du mouvement patriotique pour la Centrafrique (MPC), et le tchado-nigérien Ali Darassa, chef d’État major et coordonnateur de l’unité pour la paix en Centrafrique (UPC).

C’est à l’issue de ces rencontres que Michel Am-Nondokro DJOTODIA serait en mesure d’organiser à Bria, dans la préfecture de Haute-Kotto, un grand rassemblement pour la paix, regroupant tous les représentants des groupes armés signataires de l’accord de paix de Khartoum, y compris ceux de la milice Anti-Balaka. Or, depuis l’annonce de son grand rassemblement de paix, plusieurs leaders des groupes armés se sont désengagés de son projet. À Birao comme à Ndélé, les gens se sont organisés pour boycotter  son arrivée dans ces villes. Mais le chef de l’État Faustin Archange TOUADERA, véritable initiateur de ce projet ambigu et controversé, a dû mettre la main dans les pattes pour lui faciliter les choses.

C’est ainsi qu’après le congrès du MCU organisé à Bangui du 24 au 26 septembre derniers, le chef de l’État avait rencontré au palais de la renaissance de 15 heures à 22 heures les sultans de Ndélé et de Birao afin de solliciter leur appui pour la réussite de soi-disant  « projet du grand rassemblement de paix de Michel Am-Nondokro DJOTODIA ». Même des échanges téléphoniques autour de ce projet ont eu lieu entre le chef rebelle Ali Darassa et le Président de la République Faustin Archange TOUADERA.

Après ces tractations à haut niveau de la République, l’ex-chef d’État de transition, qui a assisté au congrès du MCU,  a bien voulu quitter Bangui mercredi 30 septembre pour s’envoler vers  Bokologbo et rencontrer le chef rebelle Ali Darassa. Malheureusement,  ceci n’a pas eu lieu en raison des conditions météorologiques très mauvaises. En conséquence, il prévoit de quitter Bangui ce jeudi 1er octobre 2020 pour Bokologbo, avec un retard de près de trois semaines, conformément à son calendrier initialement établi.

Affaire à suivre.

 

Par Gisèle MOLOMA

Journaliste politique

Alain Nzilo

Directeur de publication

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher