RCA : lettre du Professeur Gaston Nguérékata aux centrafricains au  sujet de lacandidature de Théodore Jousso au poste de Directeur General de l’ASECNA

Publié le 23 juin 2020 , 10:09
Mis à jour le: 23 juin 2020 10:09

L'ex-ministre de transports Théodore Jousso. CopyrightDR 

 

Lettre à mes compatriotes Centrafricains

 

Notre pays par la voix du Chef de l’Etat vient de présenter la candidature de notre frère Théodore Jousso au poste de Directeur General de l’ASECNA.

Je voudrais d’abord remercier le Président Touadéra pour cette initiative. Je connais Théodore depuis nos jeunes années au Lycée Barthélemy Boganda. Nous étions alors en formation par le premier centrafricain Professeur de Lycée de Mathématiques, Monsieur Théophile Kouassi, dont nous sommes fiers et reconnaissants.

Jousso a eu une carrière exceptionnelle avec 38 ans d’expérience dans le secteur du transport aérien, dont 18 ans comme cadre de direction à l’ASECNA qu’il connait bien, et 6 ans comme Ministre. Son profil est de ce fait rare et recherché parmi les possibles candidats pour diriger cette institution inter africaine en ces temps de défis portés au secteur du transport aérien par le Covid-19.

Je fais remarquer que notre pays reste largement sous représenté dans les institutions internationales. Contrairement aux autres Etats africains, nous n’avons jamais mis en place une politique de placement des cadres centrafricains dans les organisations multinationales dont nous sommes membres, même lorsque des postes nous sont réservés. Comme les autres pays africains savent le faire, soutenons les candidatures des cadres centrafricains dans les organismes internationaux.

Je demande avec humilité à vous tous, chers compatriotes Centrafricains, que lorsqu’il s’agit de candidature d’un(e) des nôtres, avec les bonnes qualifications, dans une institution internationale, de cesser nos contradictions internes, de privilégier la fibre nationale et de le (la) soutenir. Commençons par celle de Théodore Jousso, puisque c’est le cas présent. Rien, alors absolument rien ne nous dit que tous ces autres Africains qui sont légion dans les institutions internationales avec le soutien actif de leurs pays respectifs sont meilleurs que nos cadres. La République Centrafricaine regorge de cadres de haut niveau dans tous les domaines, avec les qualifications et l’expérience pour être de bons candidats. Nous devons faire preuve de solidarité et de soutien actif à tout(e) centrafricain(e) candidat(e) à l’internationale. La présence de cadres centrafricains dans les organismes internationaux contribue au rayonnement de la RCA dans le monde. Aussi nous devons, ensemble et unis, promouvoir une meilleure représentation de notre pays à l’extérieur, pour mieux faire connaitre, et faire respecter notre Centrafrique à travers le monde.

Singuila. Nzapa a bata yi kwe.

 

Fait à Odenton le 23 Juin 2020

Gaston M. N’Guérékata, PhD.

Professeur Distingué des Universités

Membre de l’Académie Mondiale des Sciences (TWAS)

 

 

 

Aucun article à afficher