RCA : Les principaux groupes armés s’engagent à soutenir le processus électoral

Publié le 11 novembre 2020 , 4:17
Mis à jour le: 11 novembre 2020 4:17
de-gauche-a-droite-les-chefs-rebelles-mahamat-al-khatim-ali-darassa-et-abbas-siddiki
De gauche à droite, Mahamat Al Kathim (chef du MPC), Ali Darassa (Patron de l’UPC) et Abbas Sidiki (chef de 3R). Photo montage réalisée par CNC.

 

Bangui, République centrafricaine, mercredi, 11 novembre 2020 ( CorbeauNews-Centrafrique). Dans un contexte tendu, neuf signataires de l’accord de paix de 2019 ont émis des directives fermes de respect des libertés politiques et des droits civiques à l’attention de leurs combattants en vue des élections nationales du 27 décembre prochain.

 

Communiqué de presse

Genève, Suisse

 

Dans un contexte tendu, neuf signataires de l’accord de paix de 2019 ont émis des directives fermes de respect des libertés politiques et des droits civiques à l’attention de leurs combattants en vue des élections nationales du 27 décembre prochain.

Les déclarations identiques de neuf signataires de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation (APPR) du 6 février 2019 affirment leur volonté de contribuer à l’avènement de la démocratie en RCA en garantissant la sécurité des candidats, de la campagne électorale et des votations. Outre le respect de l’intégrité physique des candidats, les principes de liberté d’expression, d’indépendance et de transparence des élections sont explicitement mentionnés.

Les déclarations ont été signées par les Anti-Balaka Mokom, les Anti-Balaka Ngaissona, le FDPC, le FPRC, le MPC, le RJ Belanga, le RJ Sayo, la Seleka Rénovée et l’UPC.

Ces élections présidentielles et législatives sont considérées comme un test de résistance de l’APPR. « La réaffirmation de l’engagement pour la paix des principaux groupes armés sera accueillie comme un soulagement par les centrafricains et les centrafricaines », a déclaré Augustin Koulas, chef de mission du Centre pour le dialogue humanitaire en RCA, qui précise que « les leaders n’ont pas signé ces déclarations à la légère, ils savent que leur crédibilité est en jeu ».

Cette initiative s’inscrit dans le cadre des efforts de dialogue et de médiation déployés par HD en RCA depuis 2014, en soutien à la stratégie de consolidation de la paix, de réconciliation nationale et à la mise en œuvre de l’APPR. L’action de HD en RCA est financée par l’Union européenne.

Stipulations des déclarations relatives au processus électoral en République centrafricaine (RCA) :

 

Les signataires déclarent :

  • « Réaffirmer solennellement leur volonté de contribuer à l’avènement de la paix et la démocratie en RCA ;
  • Réitérer leur détermination à mettre en œuvre l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation en RCA (APPR-RCA) conformément aux engagements pris à Khartoum, Addis Abeba et Bangui ;
  • Confirmer leur attachement au respect de la Constitution de la République du 30 mars 2016. »

A cet effet, les signataires s’engagent à « respecter et faire respecter « :

  • « La liberté de mouvement et l’intégrité physique des candidats, fonctionnaires, volontaires et observateurs du processus électoral ;
  • La sécurité des électrices et électeurs, meetings électoraux, des locaux de vote et des urnes ;
  • Les droits de libre expression et d’appartenance politique des candidates et candidats, des militantes et militants et de l’ensemble des citoyennes et citions de la RCA.
  • L’indépendance, l’équité et la transparence du processus électoral et de ses organes, en coordination avec les Comités de mise en œuvre préfectoraux (CMOP) prévus par l’APPR. »

Les signataires déclarent finalement que « les contrevents à cette déclaration seront punis conformément aux dispositions légales en vigueur ».

***FIN***

Pour obtenir plus d’information, vous pouvez nous écrire à pr@hdcentre.org.

 

A propos du Centre pour le dialogue humanitaire (HD)

 

Le Centre pour le dialogue humanitaire (HD) est une organisation de diplomatie privée basée en Suisse et fondée sur les principes d’humanité, d’impartialité et d’indépendance. Sa mission est d’aider à prévenir, atténuer et résoudre les conflits armés par le biais du dialogue et de la médiation.

 

Aucun article à afficher